Sécurité

Etat d’urgence : des éléments des forces de l’ordre accusés de racketter les Abéchois

Etat d’urgence : des éléments des forces de l’ordre accusés de racketter les Abéchois

Depuis l’instauration de l’état d’urgence dans les trois provinces, à Abéché, chef-lieu de la province du Ouaddaï, les forces de l’ordre profitent pour racketter les paisibles citoyens.  Selon nos informations, les forces de l’ordre en charge de faire respecter le couvre-feu rackettent à coeur joie la population. Toute personne interpellée pendant les heures de couvre-feu est sommée de payer une amende à hauteur de 10.000 Fcfa. Et de surcroît, l’heure du couvre-feu n’est pas respectée. “ Ils commencent par arrêter les gens à partir de 21h”, témoigne  un étudiant.  Chaque sortie de patrouille est une occasion de se lécher ...

En savoir plus