samedi 28 janvier 2023

Une organisation des jeunes rappelle aux élèves qu’un établissement scolaire n’est pas un ring

 .

Le Collectif d’action des jeunes pour la paix, le développement et l’émergence du Tchad (Cajpdet) a sensibilisé le samedi 09 avril 2022, les élèves du lycée d’enseignement technique industriel sur la violence en milieu scolaire.  

Apporter sa contribution, aux côtés des autorités scolaires dans leur quête permanente de culture de la paix, de l’amour et du vivre- ensemble en milieu scolaire et universitaire est l’objectif qui a poussé le Cajpdet de venir s’entretenir avec ces élèves sur des questions brûlantes et inhérentes de l’heure à savoir la paix, la cohabitation pacifique, la concorde nationale et la cohésion sociale

Prenant la parole, Temoua Habmon, proviseur du lycée d’enseignement technique industriel de N’Djamena remercie le Collectif pour le choix porté sur son établissement avant de demander à ses élèves de suivre avec beaucoup d’attention le message qui leur sera transmis.

Mahamat El-Mahdi Abderamane, président du Cajpdet explique que face à certains comportements déviants observés ces derniers jours dans certains établissements scolaires, le Cajpdet qui est une organisation de la société civile œuvrant en milieu jeune ne peut rester indifférent. «Nous sommes venus vous dire que l’école est le lieu par excellence pour cultiver la tolérance et l’amour, entretenir la camaraderie, bref un lieu de brassage et de socialisation entre tous les jeunes tchadiens venant de divers horizons. Un établissement scolaire n’est pas un ring, mais un lieu d’acquisition du savoir, du savoir-être, du savoir-vivre et de l’instruction, un lieu de brassage et de socialisation», argumente-t-il.

Lire aussi :Mort d’un élève du lycée-collège Évangélique suite à une bagarre, les cours suspendus jusqu’à nouvel ordre

Enumérant ainsi les efforts consentis par les hautes autorités du pays dans le système éducatif tchadien, le président du Cajpdet a invité les élèves à tirer profit et les exhorte de respecter leurs enseignants en ces termes : «Nous vous exhortons à profiter de ce privilège pour vous consacrer aux études. Nous vous prions aussi de respecter vos enseignants car, ils sont vos seconds parents géniteurs. Vous devez aussi vous aimer les uns les autres, en développant en vous un esprit de camaraderie. Nous ne voulons plus entendre parler de violences en milieu scolaire. Ne tentez pas de perturber, par quel que moyen que ce soit l’année scolaire».

« Qu’on soit du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest, notre mère patrie, c’est le Tchad et le bleu-or-rouge est notre seul tricolore. Les 16 millions de Tchadiens doivent être en paix à travers les 1 284 000 km2 », conclut-il.

Rappelons qu’une mise en scène  sur la violence en milieu jeune a eu lieu pour passer le message et agrémenter cette cérémonie de sensibilisation.

  MOUSSA TSCHABALALA, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

Energie : la ville de Fianga sera de nouveau éclairée

Après près de deux ans d’arrêt, le projet d'électrification de la ville de Fianga, département de Mont-Ili, va reprendre. La ministre déléguée auprès du...

Enseignement supérieur : l’université Roi Fayçal célèbre ses 30 ans

L'université Roi Fayçal a célébré son 30ème anniversaire ce samedi 28 janvier 2023 au palais des arts et de la culture sous le slogan...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1098 votes · 1099 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité