Tchad : les orpailleurs ont jusqu’au 8 mai pour quitter Miski

Tchad : les orpailleurs ont jusqu’au 8 mai pour quitter Miski

SÉCURITÉ. Mahamat Abali Saleh, ministre tchadien de l’Administration publique et de la Gouvernance locale, a accordé lundi un ultimatum de trois jours aux orpailleurs de Miski.

En tournée dans la zone septentrionale du Tchad, le ministre de l’Administration publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Saleh, a lancé, ce lundi 6 mai, un ultimatum de trois jours aux orpailleurs occupant la zone de Miski.

Il leur est demandé de quitter Miski au plus tard le 8 mai. Plus de 25 000 personnes de différentes nationalités occupent la partie nord du Tchad à la recherche d’or, selon des chiffres du ministère de la Sécurité.

Depuis le début de la ruée, il y a quatre ans, le nombre d’orpailleurs ne cesse de s’accroitre dans la zone, malgré la multiplication des missions pour les déguerpir.

Le ministre Mahamat Abali Saleh a d’ailleurs effectué cette tournée sur le terrain pour s’enquérir de la situation.

LIRE AUSSI : Bachir va en guerre contre les orpailleurs

Laisser un commentaire