mardi 6 décembre 2022

Mali : Macron réaffirme sa disponibilité à poursuivre le dialogue avec les autorités de transition

Dans sa déclaration conjointe sur la lutte contre la menace terroriste et le soutien à la paix et à la sécurité au Sahel et en Afrique de l’Ouest, Emmanuel Macron réaffirme aussi qu’il est disponible à poursuivre le dialogue avec les autorités de transition maliennes.

A la veille du Sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine, les pays sahéliens et voisins ainsi que les partenaires internationaux, sont réunis pour échanger sur la situation au Sahel. « Nous restons déterminés à soutenir le Mali et sa population dans leurs efforts pour obtenir une paix durable et la stabilité, ainsi que pour combattre les menaces terroristes au Sahel », dit le président français Emmanuel Macron.

A la demande de leurs partenaires africains, et sur la base de discussions sur les futures modalités de leur action conjointe, ils sont néanmoins convenus de poursuivre leur action conjointe contre le terrorisme dans la région du Sahel, notamment au Niger et dans le Golfe de Guinée, et ont engagé des consultations politiques et militaires avec eux dans l’objectif d’arrêter les paramètres de cette action commune d’ici juin 2022, poursuit le président français. 

Compte tenu des impacts de la situation sur la population malienne, « nous soulignons collectivement notre engagement de longue date envers le peuple malien, ainsi que notre volonté de continuer à nous attaquer aux causes profondes de l’insécurité en mobilisant l’aide pour répondre aux besoins immédiats et à plus long terme de la population, en particulier des personnes les plus vulnérables. Nous réaffirmons aussi notre disponibilité à poursuivre le dialogue avec les autorités de transition maliennes ».

Afin de contenir la potentielle extension géographique des actions des groupes armés terroristes en direction du Sud et de l’Ouest de la région, les partenaires internationaux indiquent leur volonté d’envisager activement d’étendre leur soutien aux pays voisins du Golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest, sur la base de leurs demandes. Ces actions viendraient soutenir les initiatives et organisations régionales pertinentes telles que l’UA, la CEDEAO, le G5 Sahel et l’Initiative d’Accra et renforcer les stratégies nationales visant à améliorer la résilience ainsi que les conditions de vie et de sécurité dans les régions les plus vulnérables, conclut Emmanuel Macron. 

Laisser un commentaire

économie

Le CEC/MPS donne le coup d’envoi de la grande caravane de sensibilisation et d’information à Bongor

Un meeting de sensibilisation et d’information est organisé au jardin de la mairie de Bongor, chef-lieu de la province de Mayo Kebbi Est, par...

Glencore accepte de payer 180 millions de dollars à la RDC pour mettre fin à des poursuites pour corruption

En mai et début novembre 2022, Glencore a plaidé coupable aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour des faits de corruption dans l’obtention de divers...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1037 votes · 1038 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité