Tchad : 135 millions de dollars US pour aider les déplacés de Boko Haram

Tchad : 135 millions de dollars US pour aider les déplacés de Boko Haram

Le Plan régional d’aide aux réfugiés nigérians a été lancé le mardi 29 janvier 2019 par l’Agence des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). 135 millions de dollars US sont recherchés pour le financement de ce plan.

Le plan régional 2019 vise à venir en aide  à des centaines de milliers de personnes que l’insurrection croissante de Boko Haram a contraintes à se déplacer dans la région du Lac.

Avec plus de 250 000 enfants, femmes et hommes déjà déracinés depuis le nord-est du Nigéria, les attaques de militants contre les civils se multiplient et forcent des milliers d’habitants à fuir chaque jour pour sauver leur vie. Les jeunes filles, les femmes âgées et les travailleurs humanitaires continuent de payer le prix fort de cette escalade de la violence.

Une récente flambée de violence dans le nord-est du Nigéria a poussé plus de 80 000 civils à chercher refuge dans des camps déjà surpeuplés ou dans des villes de l’État de Borno, où ils survivent dans des conditions de vie difficiles.

Des réfugiés nigérians continuent d’arriver au sein de communautés reculées et démunies dans les pays voisins. Quelque 30 000 personnes auraient fui la ville de Rann au cours du seul week-end en quête de refuge de l’autre côté de la frontière camerounaise.

Des milliers de personnes ont également fui vers le Cameroun et le Tchad voisins ces dernières semaines. Les hostilités ont mis à rude épreuve les opérations d’aide humanitaire et forcé les travailleurs humanitaires à quitter certaines localités. La destruction des moyens de subsistance et des infrastructures est généralisée.

L’escalade du conflit a freiné les intentions de retour dans le pays d’origine. Certains réfugiés qui ont tenté de rentrer chez eux et dans leur communauté ont été déplacés à plusieurs reprises à l’intérieur du Nigéria ou ils sont devenus des réfugiés une deuxième fois au Cameroun, au Tchad ou au Niger.

Le nouvel appel de fonds vise à élargir la réponse humanitaire vers une approche à plus long terme – pour venir en aide aux personnes contraintes de fuir et aux communautés qui les accueillent. Les communautés qui accueillent des réfugiés vivent déjà en dessous du seuil de pauvreté. Elles ont elles-mêmes désespérément besoin d’aide alors que leur capacité d’assistance aux personnes déracinées est mise à rude épreuve.

Les 40 agences des Nations Unies et organisations humanitaires – qui œuvrent conjointement dans le cadre du Plan régional 2019 d’aide aux réfugiés du Nigéria (RRRP) – répondront aux besoins de 250 000 réfugiés nigérians et 55 000 membres des communautés hôtes au Niger, au Cameroun et au Tchad.

Au total, 2,5 millions de personnes sont déracinées dans la région du lac Tchad, dont plus de 1,8 million au Nigéria seulement.

Un Plan d’aide aux réfugiés (RRP) est un outil de planification et de coordination inter-organisations, piloté par le HCR, pour les situations de réfugiés complexes ou à grande échelle. Un appel similaire d’un montant de 157 millions de dollars lancé en 2018 n’avait été financé qu’à hauteur de 42 pour cent, en comparaison de 56 pour cent du montant recherché de 241 millions de dollars en 2017.

Un commentaire

  1. Alert-info sur le Tchad et l'Afrique. 31/01/2019 - Le Tchadanthropus-tribune
    31 janvier 2019 at 0 h 02 min Répondre

    […] : Mgr Edmond Djitangar porte en faux le serment confessionnel***135 millions de dollars US pour aider les déplacés de Boko Haram***3 jours de deuil national en hommage aux soldats tchadiens tués au Mali et à Mahamat Saleh […]

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :