Société : les agents des sociétés de sécurité privée sont en colère

Société : les agents des sociétés de sécurité privée sont en colère

Le Syndicat National des Agents des Gardiens du Tchad (SYNAGT) a tenu une Assemblée Générale, ce 18 août, dans les locaux de la bourse du travail. Ordre du jour : mauvais traitement des agents de sécurité.

C’est pour trouver une solution face au mauvais traitement dont ils font l’objet dans l’exercice de leur travail que ces travailleurs ont tenu cette Assemblée générale. Dans les jours à venir, ils entendent organiser une marche pacifique pour manifester leur ras-le-bol face aux comportements peu orthodoxes dont font montre les responsables de la Compagnie Privée de Gardiennage (COPGARD) dans le traitement des salaires des agents. Certains n’ont pas perçu leurs salaires depuis 4 mois, d’autres depuis 10 mois. En plus de cela, s’ajoutent des mois de congés qui restent jusque-là impayés.

Selon Djimbaye Togyamta, secrétaire général du SYNAGT, un directeur général d’une compagnie de gardiennage, « sélectionne les postes, soi-disant les postes importants pour les payer et abandonne les autres à leurs tristes sorts. » Pire encore, « il envoie 30 agents à la retraite sans aucune mesure d’accompagnement », ajoute-t-il.

« Qu’allons-nous faire concrètement pour résoudre ce problème ? » demande un agent à la retraite, fatigué par son âge. «La marche va avoir bien lieu », rétorque  Djimbaye Togyamta, avant de conclure : « soyez prêts, vous allez recevoir des messages dans les jours qui suivent ».

Laisser un commentaire