Santé : la rougeole sévit dans onze provinces du Tchad

Santé : la rougeole sévit dans onze provinces du Tchad

Depuis le mois de mai 2018, le pays fait face à une épidémie de rougeole qui sévit dans 48 districts sanitaires du Tchad. Le gouvernement lance une campagne de riposte dans ces régions concernées à partir de ce 29 octobre 2018.

La rougeole est présente dans les provinces du Batha, du Barh el Gazal, du Borkou, de l’Ennedi Est, de l’Ennedi Ouest, du Hadjar Lamis, du Kanem, du Lac, du Ouadddai, de la ville de N’Djamena et du Wadi Fira.

Les premiers cas de rougeole en 2018 ont été déclarés fin avril dans les districts sanitaires d’Ati, de Bokoro et de Gama. Selon le ministère de la santé publique, près de 3 000 cas suspects de rougeole répartis dans 105 districts du pays ont été dénombrés, 656 ont été prélevés et testés, 283 ont été confirmés. 79 cas de décès dus à la rougeole ont été enregistrés et 41 districts déclarés comme étant en épidémie.

Pour y faire face, le gouvernement tchadien grâce à l’appui de ses partenaires a conduit la riposte dans 14 districts sanitaires.

Pour le gouvernement les activités de vaccination supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les enfants jamais vaccinés qui n’ont pas contracté la rougeole et donner aussi l’opportunité d’administrer une seconde dose pour les enfants ayant pu faire l’objet d’un échec vaccinal primaire.

Le vaccin utilisé dans le cadre de la campagne de vaccination se présente sous la forme d’une ampoule contenue dans un flacon de n10doses. Il s’administre par injection sous cutanée au niveau de la face externe du deltoïde du bras gauche.

Aussi la campagne nationale de vaccination concernera la Méningite A, plus de trois millions d’enfants  âgés 1 à 7 ans seront vaccinés. Elle se déroulera en deux phases. La première du 30 au 05 octobre 2018 e concernera 12 provinces du pays. La seconde phase s’étalera du 04 au 10 décembre 2018 et visera 11 autres provinces.

Laisser un commentaire