mercredi 6 juillet 2022

L’école communautaire de Ngonba Sarah frappée une fois de plus par un incendie

Le 14 janvier, un incendie a consumé trois salles de l’école communautaire de Ngonba Sarah, dans le 9e arrondissement de N’Djaména. Plus de 90 tables-bancs sont hors d’usage. Un enfant est mis en cause.

Un coup dur !  l’école communautaire de Ngonba Sarah en garde encore les stigmates. Dans la soirée du 14 janvier, un incendie se déclare au sein de ladite école. Pendant que les classes étaient vides. Et en l’absence du gardien. L’entourage n’avait rien pu faire pour minimiser les dégâts. Ils sont lourds. Un grand hangar abritant trois salles de classe est totalement brûlé. Il s’y trouvait 91 tables-bancs.

Ce 18 janvier, c’est la mine grave que Madjitoloum Koualao, le directeur adjoint de l’école communautaire de Ngonba Sarh, nous reçoit. « C’est une perte énorme pour l’établissement », déplore-t-il.

Le constat étant fait, les responsables de l’école ont contacté le commissariat d’ordre public (COP) n°17 pour mener des investigations et retrouver l’auteur de cet acte. « La police était passée ramasser quelques voisins de l’établissement pour les besoins d’enquête. Ils disent ne pas connaître l’origine de cet incendie. Hier, la police a instruit le chef de quartier de mener des enquêtes pour retrouver l’auteur ».

Après des recherches, informe Madjitoloum Koualao, le présumé auteur de cet incendie est retrouvé. « Il s’agit d’un petit enfant. Il n’est pas un élève et on l’a amené du village. La maman de l’enfant est au COP 17 ».

Lire aussi : L’école Belle vue de N’Djamena « prise en otage par des voleurs »

Entretemps, les élèves de cet établissement ( plus de 1000) vont faire cours de manière alternée. « L’inspection a pris une note circulaire pour qu’on vienne avec un groupe d’élèves le matin pendant une semaine. Un autre groupe dans l’après-midi, en alternance ».

Un énième incendie

C’est pour la troisième fois que l’école communautaire de Ngonba Sarah est frappée par un incendie. «   Le 28 janvier 2021, c’était au même endroit, le hangar de trois salles était brulé par l’enfant d’un voisin. Ce dernier s’est engagé à nous le reconstruire.   On avait donc résolu à l’amiable cette situation. Le deuxième hangar du coté est a aussi pris feu le 22 décembre 2021. Toujours  par la faute d’un enfant. Quelques tables-bancs avaient pu être retirés », relate Madjitoloum Koualao.

Le terrain de l’école, octroyé par la population, n’est pas assez large. Cela fait qu’il se confond aux habitations.  «  Quand les chefs d’établissement nouvellement affectés voudraient délimiter la cour, ça devient des problèmes. Nous sommes en train de les gérer et jusque-là, on n’a pas trouvé de solution. Les ONG viennent pour essayer de trouver la dimension réelle de l’école pour pouvoir lui apporter de l’aide et la clôturer  mais cela est compliqué ».

L’autre difficulté de l’école est que les enseignants manquent. Certains sont payés par les parents d’élèves. Et lorsqu’ils rencontrent des difficultés, ces enseignants déposent la craie en pleine année scolaire. « Nous plaidons pour que l’État arrive à intégrer les jeunes instituteurs », interpelle le directeur adjoint de l’école communautaire de Ngonba Sarah.  

Laisser un commentaire

économie

Les délégués des axes des bus de l’université de N’Djamena outillés à mieux canaliser leurs condisciples

Le bureau national de l'Union des étudiants tchadiens (Unet) a organisé un atelier de renforcement des capacités des délégués des axes de bus...

5 athlètes tchadiens bénéficient de bourses de la Solidarité olympique internationale

5 athlètes tchadiens ayant fourni de belles performances, bénéficient d'une bourse de la Solidarité olympique internationale. Le ministre des Sports, Mahmoud Ali Seid, les...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
843 votes · 844 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité