dimanche 4 décembre 2022

Les vérités des transporteurs au Bureau national de fret terrestre du Tchad

Mécontents de la méthode de gestion du Bureau national de fret terrestre du Tchad (BNFT), les transporteurs ont pris part ce vendredi, 11 février à une réunion d’information avec les responsables dudit Bureau. La relance du processus de bancarisation a constitué l’essentiel des échanges.

Des échanges francs et directs. Les mécontentements sont exprimés, et les vérités dites. « Qu’on arrête de nous saigner »,  s’emporte Oumar Adoum alias Mbaldé, le représentant de l’Union nationale des transporteurs (UNATRANS) pour le transport extérieur. « Pour que ce processus ( bancarisation)  se concrétise, on a été jeté en prison. Vos montants sont imposés. Vous aviez dit 225.000 f, on va le payer. Douala 100.000 f, pareil », se résigne-t-il.

En effet, le processus de bancarisation lancé au sein du Bureau national de fret terrestre du Tchad (BNFT),  il y a quelques années, n’a pas fait long feu. En cause, des agents du BNFT ayant des bras longs, y ont fait obstacle. Les diverses redevances payées par les transporteurs devant transiter par les banques, et dont traçables, ne leur profiteraient guère. « Cette fois-ci, j’espère que le BNF a pris toutes les dispositions pour que ce projet se traduise dans les actes », interpelle Barkaï Tchou Mahamat, le président de l’Union nationale des transporteurs.

Il rappelle que le transporteur tchadien  contribue également à l’entretien des routes. Mais, leur état laisse à désirer. « Ces sommes colossales que nous collectons partent où ? Les belles routes construites par l’État, aussitôt après, elles se dégradent. Le transporteur n’est du tout satisfait. Avec ces routes vieillissantes, remplies de trous … Et nos matériels se cassent », se plaint le président de l’UNATRANS.

La directrice générale du BNFT, Rayhana Adam Saleh, tente de rassurer ses interlocuteurs. «  Nous avons la ferme volonté de (re)mettre ce système en place ». Elle ajoute qu‘avec  la bancarisation, les transporteurs « sauront que leur argent se trouve dans le compte du BNFT qui sera ensuite transféré au Fonds d’entretien routier (FER) ».

Dans les prochaines semaines, informe Rayhana Adam Saleh, tous les transporteurs en règle auront un reçu sur lequel il y aura « toutes les informations nécessaires ». « C’est avec ce reçu que vous allez récupérer la lettre de voiture », dit la DG du BNFT.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : la semaine mondiale de l’entrepreneuriat prend fin

Lancée le 29 novembre 2022, la semaine mondiale de l'entrepreneuriat 6ᵉ édition s'est refermée le samedi 3 décembre 2022 dans un hôtel de...

Culture : la 1ère édition de “DTV Music Awards” est lancée

Par un point de presse, Digital Télévision (DTV) lance la première édition de "DTV Music Awards", un moyen de booster les artistes tchadiens. Les...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1033 votes · 1034 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité