Lac Tchad : 5831 individus poussés à quitter leurs domiciles

L’insécurité, l’inondation et les conflits inter-communautaires ont poussé 5831 individus a quitté leurs domiciles, dans la province du Lac Tchad, entre les 22 et 26 août 2020.

En fin août, trois maux majeurs ont plongé les habitants du Lac Tchad dans l’inquiétude et obligé plus de 5 000 d’entre eux à quitter leurs domiciles.

D’abord, entre les 22 et 25 août 2020, en raison de l’insécurité croissante dans la province du Lac, la crainte d’attaques armées a conduit 516 ménages dont 2 366 individus à quitter leurs villages situés dans les sous-préfectures de Ngouboua et Kangalam pour se réfugier dans les sous-préfectures de Ngouboua, Baga Sola et Kangalam.

A lire: Inondation à N’Djaména, 10 morts et 31 853 individus déplacés

Ensuite, le 26 août 2020, suite à des inondations survenues le 20 août, dans la sous-préfecture de Ngouboua, 342 ménages dont 2 052 individus se sont réfugiés dans le site de Dar Al Amne, situé dans la sous-préfecture de Baga Sola.

Enfin, l’intensification d’un conflit intercommunautaire entre les communautés résidant dans les sites de Yakirom 1 et 2 (sous-préfecture de Liwa, département de Fouli) a conduit 1 413 individus à se réfugier dans le village de Kaiga-Diamerom, situé dans la même sous-préfecture, le 26 août.

A savoir, toutes ces informations sont données par l’Organisation internationale pour les migrations, dans sa publication sur le suivi des déplacements du 31 août.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :