Football : le coach Djimtan compte-t-il  ses heures à la tête des Sao ?

Football : le coach Djimtan compte-t-il ses heures à la tête des Sao ?

L’élimination des Sao aux tours préliminaires du Chan met le sélectionneur national, Djimtan Yamtamadji dos au mur.  Il avait pour obligation de qualifier le Tchad à la phase de la compétition.  Avec cet échec, quel sera son sort ?

L’avenir de Djimtan Yamtamadji à la tête des Sao s’annonce compliquer. Le technicien tchadien n’a été vu que deux fois sur le banc de l’équipe nationale de football senior. Sa première apparition était au stade Idriss Mahamat Ouya, le 28 juillet. Ce jour, le Tchad affrontait la Guinée-Equatoriale au match aller des tours préliminaires du Championnat d’Afrique des nations (Chan). La seconde, à Malabo pour le match retour.

Au match aller, les gradins étaient pleins à craquer  et réclamaient une victoire. Djimtan en avait conscience, un succès et l’opération séduction seront une réussite pour lui. Au cas échéant, il hâtera sa propre chute à la tête d’une sélection qu’il vient à peine d’hériter. Un couteau à double tranchant pour un homme qui passait ses premières minutes d’entraineur national en match officiel.  

Djimtan finit par s’en sortir de justesse avec un match nul (3 – 3) et son choix porté sur certains joueurs est mimé sans que ça ne fasse de bruit. L’ancien gardien sait qu’il est condamné à gagner à Malabo sinon son sort sera scellé.

LIRE AUSSI : pas d’exploit à Malabo, les Sao battus et éliminés du Chan

C’est en suris que le sélectionneur national  et ses hommes foulent le sol équato-guinéen. Djimtan Yamtamadji a opéré des changements de sa composition. Il a préféré Ninga au capitaine des Sao, Constant. Le gardien Deffallah à Allambatna et a renouvelé sa confiance à Ahmat et Bechir dans la chainière défensive. De l’offensif, le coach a reculé d’un pas. Il a associé Gérard à Brahim au milieu défensif et a positionné Tchari derrière Makine, Bakhit et Adda pour animer les offensives tchadiennes.  

Malgré tout, les Sao s’inclinent à Malabo, (2 -1) et le Tchad est éliminé dès les tours préliminaires du Chan 2020 au Cameroun. Conformément au cahier de charge, l’entraineur des Sao senior a failli à sa mission de qualifier l’équipe nationale au Chan 2020.

Sera-t-il demis de son poste ? Démissionnera-t-il ? Ou conservera-t-il son fauteuil ?   À ces questions, à la Fédération tchadienne de football association (FTFA) le silence est absolu pour l’instant.

LIRE AUSSI : Urbanisation du village Kournari : les travaux d’aménagement et de vérification des titres fonciers en cours

Dans le rétroviseur,  Djimtan Yatamadji n’a préparé l’équipe pas plus d’un mois avant d’affronter la Guinée-Equatoriale à N’Djamena. Il n’a bénéficié d’aucun match amical.  Peut-être tout ce manquement allégera la sentence.

Un commentaire

  1. Ahmad Makaila
    6 août 2019 at 12 h 47 min Répondre

    Voici un vrai et bel article qui force l’admiration, grande admiration pour l’auteur … félicitations !

Laisser un commentaire