Enseignement supérieur: 575 candidats composent le BTS national au centre de N’Djamena

Enseignement supérieur: 575 candidats composent le BTS national au centre de N’Djamena

Le concours national du brevet de techniciens du supérieur (BTS) se déroule ce samedi 3 novembre 2018 dans les centres de N’Djamena, Moundou et Sarh. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Houdeingar David Ngarimaden, a procédé à l’ouverture des premières enveloppes des sujets au centre de N’Djamena au lycée féminin d’Amriguebé.

Cette cinquième édition, comparativement à la précédente, a vu la participation d’un nombre important de candidats. A N’Djamena, ce sont 575 candidats qui composent au lycée féminin d’Amriguebé. Les candidats sont tous des écoles d’enseignement supérieur privées de la capitale.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Houdiengar David NGarimaden s’est réjoui de l’augmentation du nombre des candidats mais qu’il juge très peu au vu des établissements d’enseignement supérieur privés existant dans la capitale tchadienne. Il a précisé que tous les établissements d’enseignement supérieur doivent expliquer à leurs étudiants que le concours du BTS national est la seule alternative pour authentifier leurs diplômes à l’Office national des examens et concours du supérieur (ONECS). Sinon leurs diplômes de l’école ne suffisent pas.  Il appelle les responsables des établissements d’enseignement supérieur privés à sensibiliser leurs étudiants à prendre part au concours du BTS national pour entrer dans la vie active et postuler pour avoir du travail.

Le BTS national a été très contesté par les responsables des établissements d’enseignement supérieur privés qui ont boycotté les éditions précédentes. Il a fallu des rounds et une journée d’information entre le ministère et les acteurs pour s’accorder sur l’organisation de cette édition.

Laisser un commentaire