Communes : « Je suis au regret de constater que notre cité capitale demeure toujours insalubre », Dago Yacoub

Communes : « Je suis au regret de constater que notre cité capitale demeure toujours insalubre », Dago Yacoub

Le délégué du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena, Dago Yacoub, a rencontré le 24 avril, les maires des communes de la ville. L’objectif est de rappeler aux responsables communaux de se pencher sur l’hygiène, l’assainissement et la protection de l’environnement dans la capitale tchadienne.

Les maires et leurs adjoints ont été convoqués à l’Hôtel de ville de N’Djamena pour une communication ce 24 avril 2019. Pour le délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena, Dago Yacoub, les décisions liées à l’hygiène à l’assainissement, à la protection des réserves de l’État, à la sécurité entre autres afin d’améliorer le cadre de vie ne sont pas appliquées, malgré les multiples rencontres.

« Je suis au regret de constater que notre cité capitale demeure toujours insalubre, les artères principales bitumées et les viaducs sont obstrués et envahis par le sable. Faute d’entretien, les marchés sont sales avec des ordures non enlevées […] Toute cette situation est due à votre manque de suivi de ces activités qui relèvent de vos compétences », reproche Dago Yacoub aux maires des arrondissements de N’Djamena.

Le délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena met en garde les maires : « dorénavant, de tels comportements ne seront pas tolérés », déclare-t-il. Dago Yacoub promet de multiplier les contrôles pour s’enquérir de l’application de toutes les instructions.

Il est à rappeler la relance de la journée de salubrité chaque samedi, la plantation par la population des arbres, le rétablissement de l’éclairage des voies publiques à travers la ville, la révision des feux tricolores dans les carrefours de la capitale entre autres.

Laisser un commentaire