Cémac : ce qu’il faut retenir du passage  de Deby en tant que président en exercice

Cémac : ce qu’il faut retenir du passage de Deby en tant que président en exercice

Les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) avaient chargé le président tchadien, Idriss Deby Itno, de présider aux destinées de la Communauté, comme président en exercice, le 17 février 2017, à Djibloho, en Guinée équatoriale. Aujourd’hui, à l’occasion de la 14ème Conférence des chefs d’Etat de la Cémac, Idriss Deby Itno passera la main à un de ses homologues pour diriger l’instance suprême de l’institution. Voici quelques actions à retenir de son mandat.

« Dès l’entame de mon mandat, une feuille de route a été tracée en prenant en compte les actions hautement prioritaires, au regard des contraintes de l’heure et des conclusions du Sommet Extraordinaire de Yaoundé du 23 décembre 2016 » a indiqué Idriss Deby Itno, à l’ouverture des travaux de la 14ème conférence des chefs d’Etats de la Cémac, ce 24 mars 2019.

Selon le président en exercice sortant de la Cémac, en dépit du contexte particulièrement difficile que connaît la sous-région, des actions concrètes pour lesquelles des avancées tangibles sont enregistrées ont été engagées.  Sans être exhaustif, Idriss Deby Itno cite :

  • La Stabilisation des Services de la Commission dans l’une des capitales de la Communauté, afin de mettre un terme à la situation d’errance qui persiste depuis 2013 ;
  • L’installation des juges de la Cour de justice et de la Cour des comptes communautaires ;
  • Le suivi de la mise en œuvre et la poursuite diligente du Plan opérationnel 2017-2021 du Programme Economique Régional (PER) et du Programme des Réformes Économiques et Financières de la Cémac (PREF-CEMAC) sous le parrainage de son Président dédié ;
  • L’adoption des Politiques communes, notamment la Politique Commune d’Émi-Immigration en zone Cémac, la Politique Commune de Transport et le Schéma Directeur des Infrastructures Routières et Ferroviaires en zone Cémac ; la Politique énergétique et le Schéma Directeur pour la production et le transport de l’électricité en zone Cémac et l’Acte Additionnel relatif au recouvrement intégral de la Taxe Communautaire d’Intégration (TCI).

Lire aussi : Le Tchad matérialise la libre circulation des ressortissants de la CEMAC

Laisser un commentaire