Journée de la CEMAC : Deby assure que la libre circulation est effective

Journée de la CEMAC : Deby assure que la libre circulation est effective

Le 16 mars est célébrée dans la sous-région comme la journée de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). A cette occasion, le président tchadien, président en exercice de ladite institution a fait une déclaration dans laquelle il assure de l’effectivité de la libre circulation dans la zone CEMAC.

Cela fait, ce 16 mars, 24 ans que l’Union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC) est transformée en Communauté économique et monétaire de l’Afrique de l’Afrique (CEMAC).

Placée cette année sous le thème Libre circulation intégrale dans l’espace CEMAC pour la promotion des échanges intercommunautaires, la journée de la CEMAC a été l’occasion pour le président en exercice de la CEMAC, Idriss Deby Itno, de faire un point sur la problématique de la libre circulation. Pour le président tchadien, la question de la libre circulation n’est qu’un lointain souvenir. « La  libre circulation tant attendue depuis 54 ans, est aujourd’hui une réalité. Tout citoyen de notre espace communautaire, muni de son passeport biométrique ou de sa carte d’identité en cours de validité, peut désormais circuler librement d’un Etat à un autre », a-t-il rassuré.

Pour Idriss Deby Itno, la libre circulation est, sans nul doute,  la clé de voûte du processus de construction de notre marché commun. C’est à juste raison que  la commémoration de  cette 10ème édition de la Journée de la CEMAC est placée sous ce thème fort expressif à de la Libre circulation intégrale, dans l’Espace CEMAC.

3 Commentaires

  1. Sobzouné
    17 mars 2019 at 11 h 49 min Répondre

    C’est une bonne décision prise par son excellence le président de la République du Tchad. Merci IDI et merci infiniment !

  2. Mbaitelsem Ramardé
    17 mars 2019 at 13 h 32 min Répondre

    C’ est une bonne initiative mais seulement au Tchad que je constate un peu. Pour les camerounais la libre circulation est pour les commerçants et non pour le reste des individus. D’après la déclaration de SE IDI, je crois qu’il y a de compréhension entre lui et ses homologues de la sous région.

  3. MADJOS EMMANUE
    18 mars 2019 at 7 h 16 min Répondre

    ce important, il faut bien cela pour l’Afrique entière ! mais je pense que des mesures idoines, adaptatives s’accompagneront!!!

Laisser un commentaire