mardi 21 septembre 2021

Affaire Baba Ladé : la session criminelle renvoie l’affaire sine die

La 5ème session criminelle ouverte le lundi 3 décembre 2018 devrait juger au fond l’affaire Baba Ladé le mercredi 5 décembre 2018. Mais le dossier a été ajourné sans précision d’une éventuelle date d’examination.

Plusieurs défenseurs de droits de l’homme présents sont sortis de la salle d’audience déçus.

Pour Jean Bosco Manga, l’un des porte-parole de l’Action citoyenne pour l’application intégrale de l’amnistie au Tchad (ACAIAT), “les autorités judiciaires sont devant un dilemme. Le juger et le condamner pour le mettre hors d’état de nuire ou appliquer l’amnistie pour éviter les frustrations politiques pendant ce contexte délicat.

L’ACAIAT  pense que Baba Ladé doit aussi bénéficier de l’amnistie générale accordée par le chef de l’Etat tchadien le jour de la promulgation de la quatrième République. L’ACAIAT a même présenté une liste de 70 opposants qui doivent selon elle bénéficier de cette amnistie.

Selon Jean Bosco Manga “Baba Ladé est un ancien chef rebelle, ses éléments sont dans la nature, donc toute décision doit être bien mûrie surtout avec les bruits de bottes au Sud du Tchad”.

 

Laisser un commentaire

économie

Tchad : une mission du ministère de l’Education nationale en visite de travail en France

L'ambassade de France au Tchad informe, à travers un communiqué, qu'une mission conduite par le Directeur général du ministère de l’Education nationale et de...

G5 Sahel : lancement des premiers exercices de la composante police de la Force conjointe

Plusieurs acteurs de la composante Police du G5 Sahel, comprenant des militaires, des gendarmes, des policiers et des magistrats des cinq pays membres de...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
415 votes · 416 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité