Tchad : le président Déby signe des textes maîtrisant les dépenses publiques

0
459

Le président tchadien Idriss Déby Itno a approuvé jeudi quatre ordonnances et cinq décrets tendant à la maîtrise des charges financières de l’Etat, selon un communiqué publié par le ministre Secrétaire général du gouvernement chargé des réformes et des relations avec les Institutions de la République, Abdoulaye Sabre Fadoul.

En application des mesures de réforme d’urgence décidées lors du conseil des ministres du 31 août dernier, ces ordonnances portent sur la fusion du Fonds national de la jeunesse et des sports (FNDS), du Fonds national d’appui à la jeunesse (FONAJ) et de l’Office national des sports (ONASPORT). Une entité unique dénommée Office national d’appui à la jeunesse et aux sports (ONAJES) leur est substituée.

L’Office du tourisme du Tchad (OTT), le Fonds national d’appui aux artistes (FONAT), et l’Agence national de développement de l’artisanat (ANDA) fusionnent également pour former l’Office national de promotion du tourisme, de l’artisanat et des arts (ONPTA).

Le Musée national, la Bibliothèque nationale, le Bureau tchadien des droits d’auteur et le Centre national d’apprentissage des langues cèdent à la Maison des patrimoines culturels du Tchad.

L’Office national de radiodiffusion et télévision du Tchad (ONRTV) est, lui, dissout et remplacé par une simple Direction générale au sein du ministère de la Communication.

Les décrets signés par le chef de l’Etat se traduisent respectivement par la réduction de 50% des rémunérations des chefs traditionnels, la réduction de 80% du nombre de goumiers par chef traditionnel, l’annulation du décret fixant les rémunérations et des chefs des unités administratives territoriales, le maintien ou l’alignement au SMIG (60.000 F CFA, soit environ 120 dollars) des goumiers et secrétaires, ainsi que la réduction de 80% des indemnités des agents de l’Etat nommés par décrets.

“Le gouvernement porte à l’attention de l’opinion qu’il applique toutes les dispositions utiles afin de traduire dans les faits l’ensemble des seize mesures d’urgence décidées dans un seul objectif, celui de garantir la viabilité des finances publiques durement éprouvées par la grave crise financière qui n’épargne aucun pays au monde. Ces seize mesures de réforme d’urgence sont soit déjà intégralement mise en œuvre, soit en cours d’exécution”, a précisé Sabre Fadoul. Il a, en outre, précisé que le gouvernement engagera, sans tergiverser, toutes les autres actions indispensables au rééquilibrage budgétaire afin de pouvoir assurer les dépenses publiques incompressibles.

Le Secrétaire général du gouvernement tchadien a promis que dans les jours à venir, une série de mesures portant sur une sécurisation et une mobilisation accrue des recettes de l’Etat, sera portée à l’attention du public.

“Le gouvernement rappelle également que cet exercice douloureux n’est pas une option parmi d’autres, mais il est l’unique réponse envisageable face au choc multidimensionnel qui ébranle notre économie et les dépenses de l’Etat. Par conséquent, le gouvernement invite tous les Tchadiens à la solidarité et à la lucidité durant cette phase certes difficile, mais facilement franchissable dans la cohésion et la compréhension des enjeux en présence”, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire