Tchad : « Il est hors de question que le gouvernement renouvelle son accord aux BDT », Daouda Elhadj Adam

0
398

Le secrétaire général de l’Association pour la défense des droits des consommateurs (ADC) Daouda Elhadj Adam a fait une sortie médiatique pour s’exprimer sur divers situation qui concerne les produits de grande consommation.

Au sujet de la Convention d’établissement/Subvention de l’Etat aux BDT, l’ADC réitère son indignation face au chantage des Brasseries du Tchad à l’endroit du Gouvernement dont elle félicite et salue  pour avoir pris cette décision hautement responsable.

« Il est hors de question que le Gouvernement renouvelle l’accord d’établissement aux BDT pour faire bénéficier à cette société vieille plus d’une cinquantaine d’années  et qui détient un monopole de fait sur une dizaine de produits notamment les bières » , dit Daouda Elhadj Adam, le SG de l’ADC

Pour lui « en aucun cas, ces types d’entreprises ne doivent être subventionnés par l’Etat. Il est important de rappeler qu’une exhortation fiscale est une forme de subvention de l’Etat à cette société.”

Tout en comprenant la réaction des consommateurs des produits des BDT, l’ADC invite l’opinion publique à la vigilance sur l’amalgame et la manipulation orchestrée autour de cette affaire et par la même occasion appelle les consommateurs à une consommation modérée des boissons alcoolisées, facteurs de risque de maladies non transmissibles, de baisse de productivité et de paupérisation. Enfin, elle les exhorte à faire preuve de solidarité par rapport à tout autre problème de consommation concernant d’autres produits et services.

Laisser un commentaire