Transport en commun à N’Djamena : les propriétaires des minibus et taxis ont une semaine pour se régulariser

Transport en commun à N’Djamena : les propriétaires des minibus et taxis ont une semaine pour se régulariser

SOCIÉTÉ – Le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdel-Aziz Damane, invite les propriétaires des minibus et taxis à se conformer aux normes d’ici une semaine.

A travers un communiqué officiel, rendu public lundi 10 juin, le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdel-Aziz Damane, rappelle à l’ordre les conducteurs de minibus et taxis qui exercent dans la capitale tchadienne. Ce rappel concerne ceux qui n’ont pas encore le numéro de portière, l’insigne lumineux et la peinture jaune pour les taxis ainsi que les peintures bleue et verte pour les minibus.

Le seul objectif de cette décision est d’identifier facilement les taxis et minibus selon le communiqué. Un délai d’une semaine est donc accordé aux propriétaires, à compter de la date de diffusion du communiqué pour s’exécuter.

Lire aussi : Société : la mairie de N’Djamena ordonne le retrait des véhicules en mauvais état du transport commun

Par ailleurs le maire déclare que “ passé ce délai, tout taxi ou minibus qui ne répondrait pas à ces normes sera immédiatement retiré de la circulation ”.

Laisser un commentaire