Tchad : pour n’avoir pas porté son masque il se retrouve avec ses organes génitaux endommagés

Tchad : pour n’avoir pas porté son masque il se retrouve avec ses organes génitaux endommagés

Le Parti pour le rassemblement et l’équité au Tchad (PRET), informe dans un communiqué de presse qu’en date du 13 septembre 2020, un de ses membres a été gravement blessé par un gendarme, dans le village Sabéré, au Mayo-Kebbi.

Toumba Oumarou, c’est le nom de ce militant du Parti pour le rassemblement et l’équité au Tchad qui a été blessé par un gendarme, le 13 septembre dans le Mayo-Kebbi Ouest. Son tort, c’est de ne pas porter le cache-nez ce jour là.

Arrêté avec les autres citoyens dans la même situation, tous devraient “payer 25 000 FCFA exigés par le commandant de brigade pour pouvoir retrouver la liberté”. Selon le communiqué de son parti, Toumba Oumarou qui attendait les siens a vu l’un d’eux se diriger vers le groupe des détenus et se serait lever pour aller vers lui. Pendant qu’il ne se doutait de rien, le commandant de Brigade a ordonné à l’un de ses agents nommé Djiddo Oumar Bachar Batarko de tirer à bout portant sur le pauvre citoyen. Conséquence, il se retrouve avec les organes génitaux endommagés. Transféré d’urgence à l’hôpital général de référence nationale, il suit des soins grâce aux soutien de ses parents.

Face à cela, le PRET attire l’attention du gouvernement sur les manœuvres des forces de l’ordre quant à l’application des mesures barrières dans les villes et villages du pays. Il dénonce par la même occasion cette situation qui est devenue une vache à lait pour les autorités militaires véreuses.

Le parti se réserve le droit de se constituer en partie civile dans cette affaire. “Il tiendra pour responsable le gouvernement de tout ce qui adviendra à son militant”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :