samedi 4 février 2023

Société : le viaduc de Chagoua est sale

En plus d’être transformé en un dortoir, le dessous du viaduc de Chagoua (7e arrondissement de N’Djaména), une des extrémités du boulevard Idriss Deby Itno, est devenu un dépotoir et lieu d’aisance.

Construits pour décongestionner la ville de N’Djaména, et rapprocher l’objectif de la mairie centrale d’en faire la « vitrine de l’Afrique centrale », les viaducs se voient attribués d’autres « fonctions ». De plus en de plus de personnes, surtout des commerçants et certains brigands, prennent place sous ces ponts pour se reposer. Ce n’est pas tout. Ces lieux servent aussi de dépotoir et toilettes à de nombreuses personnes.  

Le cas de celui de Chagoua, une des extrémités du boulevard Idriss Deby Itno ( anciennement avenue Mobutu), récemment débaptisé en grande pompe par la mairie centrale, écœure. Des excréments humains, habits sales, ordures de toute nature, jonchent le sol, dégageant des odeurs répugnantes.

Des tas d’ordures sous le viaduc de Chagoua

Mais, cela ne semble pas gêner certains habitués de cet endroit. Le sommeil est encore profond, ce 22 avril à 11 heures, pour nombre d’entre eux, pourtant couchés à seulement quelques mètres de ces déchets. Les chauffeurs de moto-taxi garés sous ce viaduc ignorent également ce désagrément. « Nous sommes habitués à ces odeurs. C’est moche mais ce n’est pas grave. Le plus important c’est de trouver assez de clients », indique l’un d’eux.

C’est l’œuvre des petits bandits qui dorment là, confie un autre. « Ils chient et pissent là. Tout comme certains passants. Mais, cela ne leur dit rien. Les petits voyous dorment dans ce milieu. Et les agents de la mairie ne font pas leur travail », déplore-t-il.

Sous ce viaduc, des policiers y font pourtant régulièrement le contrôle des engins et se relèvent pour faire la veille. Interpeller certains citoyens qui posent des actes inciviques ne semblent pas les préoccuper, critique un passant.

Une dame qui gère une gargote non loin de là interpelle les autorités communales.  « La mairie doit faire son travail. Car, ces odeurs nous indisposent vraiment ! »

Laisser un commentaire

économie

Conférence des gouverneurs : le ministre de la sécurité publique désigne les provinces à risque

Lors des échanges à la 5e édition de la conférence des gouverneurs, la question de la sécurité nationale a été mise sur la table....

Les travaux de la 10ème revue annuelle des activités de lutte contre le ver de Guinée ont pris fin

Les assises de la 10ème revue annuelle des activités du programme national d'éradication du ver de Guinée organisées par la coordination du programme nationale...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité