vendredi 3 février 2023

Santé : “Si l’eau est naturellement source de vie, l’eau non potable constitue la première cause de mortalité”, Dr Abdelkader Oumar Kandjé

En cette saison de pluies ou des rues et autres espaces sont inondés, de nombreux Tchadiens sont contraints de passer par des eaux insalubres pour vaquer à leurs occupations ou même de consommer de l’eau non potable. Une situation qui n’est pas sans conséquence d’après le médecin généraliste, Abdelkader Oumar Kandjé.


Selon le Dr Abdelkader Oumar Kandjé, l’eau de boisson, de baignade ou stagnante contaminée par des déchets d’origine humaine, animale ou chimique sont sources de maladies telles que l’hépatite A, l’hépatite E, la poliomyélite, la fièvre typhoïde, la schistosomiase, le choléra, etc. Il poursuit que ces maladies liées à l’eau sont celles transmises par un vecteur comme les moustiques, les mouches et autres.


Pour éviter ces maladies, Dr Abdelkader Oumar Kandjé nous déballe la liste des précautions à prendre. “Les précautions à prendre après avoir marcher dans l’eau c’est l’hygiène. Se laver normalement les pieds, les mains, éviter le contact avec de l’eau, dormir sous une moustiquaire et faire une chimioprophylaxie (Méthode de prévention de contamination faisant appel à un agent chimique) contre le paludisme”.


Si l’eau est naturellement source de vie, l’eau non potable constitue la première cause de mortalité“, a-t-il indiqué avant d’ajouter que les marges de manœuvre pour éliminer les maladies liées à l’eau sont considérables en théorie.


Selon le Dr Abdelkader Oumar Kandjé, le comportement de l’homme vis-à-vis de son environnement peut également contribuer à l’éradication de ces maladies. C’est ainsi que sur le plan individuel il recommande à chaque être humain d’avoir une attitude responsable vis-à-vis de son environnement, de ne jamais déféquer hors de latrines, de ne boire que de l’eau dont il est sûr, de dormir sous une moustiquaire, de faire un déparasitage systématique et de ne manger que des aliments préparés avec une hygiène rigoureuse. Collectivement, il s’agit de garantir à chacun un accès à l’eau potable comprenant une surveillance sans faille des conditions de production et de distribution de l’eau, tant en milieu urbain qu’en milieu rural et un système de drainage adéquat d’eau.

Laisser un commentaire

économie

Moyen-Chari : les nouveaux magistrats de la Cour d’Appel de Sarh sont installés

Une cérémonie d'installation des nouveaux magistrats et conseillers de la Cour d’Appel de Sarh a eu lieu ce 03 fevrier 2023 au tribunal de...

Le DG des impôts énumère les principales réformes apportées à la loi de finances 2023

Lors d’un point de presse organisé ce 3 février, le directeur général des impôts, Mbairari Bari Henri, est revenu sur le contexte de l’élaboration...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1105 votes · 1106 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité