Tchad : la rareté de gaz crée une brouille entre clients et employés d’une station

Tchad : la rareté de gaz crée une brouille entre clients et employés d’une station

A cause des bouteilles de gaz chargées, clients et employés d’une station entrent en conflit, ce jeudi, à Djambal Barh, un quartier de la capitale tchadienne.

C’est avec les yeux bien rouges et les visages bien trempés par la sueur que les clients se sont opposés aux comportements du personnel de la station de Djambal Barh, dans le 3e arrondissement de N’Djamena.

« Nous n’allons pas bouger d’ici tant que vous ne trouvez pas une solution satisfaisante à ce problème », vocifère un client complément débordé de colère. Une solution, c’est ce que revendiquent les clients d’une seule voix.

A l’origine de leur conflit, l’insuffisance des bouteilles de gaz chargées. «Ils ont amené 1 000 bouteilles de gaz chargées. Ils ont distribué que 200 et ils nous ont fait savoir que le reste des bouteilles est réservé pour le personnel de la station », explique un autre client tout fatigué, assis devant sa bouteille de gaz vide.

Juste devant la porte de l’alimentation de cette station, quelques hommes s’imposent et obligent les gérants à fermer. « Si vous ne reculez pas, personne ne va vous servir et aucune solution ne sera trouvée », tente de convaincre un employé de la satation.

Ce conflit a fait cesser les activités, pendant moins de quarante minutes, à ladite station. Pour les clients, c’est une stratégie qu’ils veulent trouver pour pouvoir vendre les bouteilles à 3 000 Fcfa au lieu de 2 000 Fcfa.

Entre colère et bruit, la paix s’est finalement installée entre les deux camps. Malgré l’irritation qui se lit sur leurs visages, les employés ont finalement cédé et acceptent de vendre la réserve au prix normal, c’est-à-dire à 2 000 Fcfa.

Laisser un commentaire