Tchad : la CTDDH exige la démission de Djimet Arabi, ministre de la justice

Tchad : la CTDDH exige la démission de Djimet Arabi, ministre de la justice

JUSTICE – A travers un communiqué de presse signé le 17 septembre, la CTDDH (Convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme) se dit consternée par le scandale qui a eu lieu au palais de la justice. Elle appelle le ministre de la justice, Djimet Arabi à la démission.

L’enlèvement du colonel Abdoulaye Ahmat Haroun ce 17 septembre au palais de la justice par les membres de sa famille après sa condamnation à 05 ans d’emprisonnement ferme, ne cesse de faire couler d’encre. La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme (CTDDH) se dit sidérée par cet acte.

Selon la CTDDH, ceci témoigne du privilège accordé à un certain nombre de citoyens tchadiens au détriment des autres. « Une fois de plus, la preuve est faite qu’au Tchad, il existe des citoyens intouchables. Et une majorité d’autres citoyens de seconde zone,» mentionne le communiqué. Cet acte traduit une absence d’autorité de l’Etat et l’enterrement définitif de ce que représente la justice tchadienne, poursuit la CTDDH.

Sur ce, la CTDDH condamne cet énième défi à ce qui reste de l’autorité de l’Etat et « exige la démission immédiate du ministre de la justice ». Elle exige par ailleurs l’arrestation du colonel Abdoulaye Ahmat Haroun et celle des personnes ayant orchestré cette extirpation.

2 Commentaires

  1. Abaï Hamat technique
    18 septembre 2020 at 10 h 41 min Répondre

    On s’en branle faîtes ce que vous voulez de toute façon ça ne va rien changer car le Tchad a déjà une mauvaise image vis à vis des autres pays.

  2. Richard.
    18 septembre 2020 at 14 h 00 min Répondre

    Au Tchad, l’inégalité des citoyens ne date pas de maintenant. et elle est partout; dans la justice, le recrutement, les nominations Ce pays part à sa perte

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :