Interdiction des manifestations : le ministre de la Sécurité estime qu’elles sont susceptibles d’engendrer des troubles à l’ordre public

Interdiction des manifestations : le ministre de la Sécurité estime qu’elles sont susceptibles d’engendrer des troubles à l’ordre public

Par un arrêté signé ce lundi 1er février, le ministre de la Sécurité Publique et de l’Immigration, Mahamat Tahir Orozi a fait savoir que toutes les manifestations des organisations de la société civile et celles des partis politiques, prévues du 4 au 7 février prochain, sont formellement interdites.

Il s’agit des manifestations de “revendications politiques et sociales” organisées par des associations de la société civile, ainsi que quelques partis politiques.

Parmi ces organisations, le ministre cite la Coordination des Mouvements Citoyen le Temps-Tchad, la Dynamique Stop Ça suffit, le parti politique Les Transformateurs, et l’Association des diplômés sans emplois.

Toutes ont lancé des appels pour des manifestations pacifiques prévues les ” 04, 05, 06 et 07 Février 2021 à N’Djaména et dans certaines Provinces”, a indiqué le ministre.

“Ces manifestations sont strictement interdites”, prévient le ministre de la Sécurité Publique et de l’Immigration, qui indique qu’il ne saurait permettre l’organisation de telles “manifestations susceptibles d’engendrer de troubles à l’ordre puble sur l’ensemble du territoire national”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :