jeudi 8 décembre 2022

L’URD appelle à l’apaisement à la frontière Tchad/RCA et dénonce les bavures liées à la gestion de conflits agriculteurs/éleveurs

L’URD (Union pour le renouveau et la démocratie), par la voix de son président, Félix Nialbé Romadoumngar, se dit inquiète de fâcheux incidents constatés au cours de cette période de transition.

Pour l’URD, le CMT est responsable de la “multiplication des bévues qui mettent à mal la volonté d’une transition apaisée”. Félix Nialbé Romadoumngar, président de l’URD et chef de file de l’opposition, déclare être consterné de constater que le conflit agriculteurs/éleveurs refait encore surface, notamment dans le Mandoul occidental, plus exactement dans la localité de Bébo-Pen avec un “réel parti pris des forces de défense et de sécurité”. Ces dernières, selon l’URD, font usage de violences sur des populations civiles. “Au dernier bilan, il y a eu six (6) morts et une quinzaine de blessés (…)”, pointe Félix Nialbé Romadoumngar.

En outre, il note aussi les bavures d’un chef militaire qui a contraint manu militari des autochtones à dédommager de “manière prohibitive” des éleveurs dans le canton Mango (Dono-manga), précisément dans la localité de Dormon/Guidari. “Ces cas de figure ne favorisent pas la bonne cohabitation ; Car, il y a eu morts d’hommes et amendes exagérées infligées aux paysans (…)”, avance Félix Nialbe Romadoumngar.

Il ajoute et déplore : “plus dramatique, l’attaque des Forces armées centrafricaines (FACA) qui a coûté la vie à six (6) de nos soldats stationnés à Sourou dans les Monts de Lam. C’est une grave atteinte à l’intégrité territoriale qu’est cette malheureuse intrusion des FACA qui nomadisent de routine la frontière tchadienne où ces patrouilles sont courantes (…)”. “Nos responsables n’ont pas pris en compte la nouvelle orientation politique de la RCA qui est considérée comme un pré-carré français. Néanmoins, ne faut-il pas craindre que notre armée nationale soit chargée d’assumer la mission de l’armée française pour rétablir son pré-carré ? C’est donc à l’aune des relations RCA/Russie qu’il faut jauger notre prompte réaction militaire apparemment dictée par la France afin d’éviter toute contagion”. Félix Nialbe Romadoumngar clôt en affirmant que “l’URD désapprouve totalement l’utilisation de notre armée à d’autres desseins que nationaux. Et demande au président du CMT, Mahamat Idriss Deby Itno, d’observer de la retenue et de favoriser une diplomatie de paix et de conciliation tout en envisageant le retrait immédiat de nos troupes massées le long de la frontière Tchad/RCA”.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

économie

Urgent : les 80 mineurs arrêtés suite aux manifestations du 20 octobre sont libérés

Les 80 mineurs arrêtés suite aux manifestations du 20 octobre, conduits à Koro Toro puis ramenés à la maison d'arrêt de Klessoum à N'Djamena...

Tchad : le directeur pays du FIDA en mission de supervision dans la zone de réalisation du projet RePER

Une mission de supervision conjointe du Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et du gouvernement séjourne du 5 au 15 décembre, dans la...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1039 votes · 1040 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité