Publié le 08-09-2023

Les médias privés du Tchad, unis sous l’égide de leurs associations faitières, ont émis une déclaration commune pour dénoncer les entraves persistantes rencontrées dans la couverture des activités présidentielles. Cette déclaration fait suite aux multiples obstacles posés par la Direction Générale de la Communication Présidentielle (DGCOM), entravant le travail des journalistes.

Les signataires du manifeste condamnent fermement les actes de violence et d’intimidation à l’encontre de leurs journalistes lors de la couverture d’événements présidentiels, perpétrés par des forces de sécurité agissant sur ordre de la DGCOM. Ils dénoncent également les restrictions injustifiées imposées par la DGCOM, entravant leur accès aux activités présidentielles, leurs questions et leur capture d’images, compromettant ainsi leur devoir d’informer de manière indépendante et équitable le public tchadien.

La partialité de la DGCOM lors de la distribution des badges d’accès est également pointée du doigt, nuisant à la diversité de l’information et au pluralisme médiatique. De plus, les médias signataires rejettent fermement les menaces et chantages liés aux droits d’auteur visant à réprimer leur accès à l’information d’intérêt public, alors que les ressources proviennent des fonds publics et que la personnalité du Chef de l’État est publique.

Face à ces graves atteintes à la liberté de la presse et à leur sécurité, les journalistes de la presse privée du Tchad prennent des mesures significatives. Ils décident de suspendre la couverture de toutes les activités présidentielles et de cesser toute collaboration avec la DGCOM jusqu’à ce que des mesures concrètes garantissant leur sécurité et leur accès à l’information publique soient mises en place.

Cette déclaration souligne leur engagement indéfectible à défendre la liberté de la presse et le droit du public tchadien à une information transparente et impartiale. Tchadinfos, en tant que membre fondateur de l’AMET (Association des Médias en Ligne du Tchad), observera rigoureusement le mot d’ordre du manifeste.

Les Signataires du manifeste sont :

– Pour l’AMET, le président, Bello Bakary Mana

– Pour le PPT, le président, Allahondoum Judas

– Pour l’AEPT, le président, Samory Ngarandoumbe

– Pour la CEPT, le SG, Mousseye Avenir De La Tchiré

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.