mercredi 1 février 2023

« Léguer aux générations futures un patrimoine naturel relativement intact pour leur survie relève de notre responsabilité à tous », Mahamat Ahmat Lazina

La journée internationale de la biodiversité, édition 2022 se célèbre demain 22 mai 2022. Elle est placée sous le thème : « Construire un avenir partagé à toutes les formes de vie ». Le ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement durable, Mahamat Ahmat Lazina a fait une déclaration liée à cette journée.

Pour le ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement durable, la journée internationale de la biodiversité, devenue une tradition mondiale depuis 1993, a pour objectif principal d’amener les Etats à des actions de sensibilisation du public afin de conscientiser les citoyens sur l’importance de la préservation de la biodiversité et la nécessité de la protéger à travers une gestion rationnelle et durable, surtout dans un contexte actuel fortement marqué par les changements climatiques.

Mahamat Ahmat Lazina se réjouit du fait que le Tchad renferme une biodiversité « particulièrement riche et importante, en termes d’espèces animales et végétales, dont le taux d’endémisme global est considérable ». Les statistiques actuellement disponibles font état d’environ 4.318 espèces de végétaux supérieurs dont 71 espèces endémiques. En ce qui concerne les animaux, il est dénombré 722 espèces composées de mammifères, d’oiseaux, de reptiles et des poissons, sans compter le groupe d’insectes qui semble plus riche en diversité spécifique. A titre illustratif, le lac Tchad et ses environs abritent la grande majorité d’espèces de poissons du pays, énumère le ministre.

Pourtant, signale-t-il, « nonobstant l’importance du rôle joué par la biodiversité dans notre existence au quotidien,  il nous est donné de constater avec grand regret, de nos jours, que celle-ci se trouve fortement menacée dans son existence, non seulement par les effets néfastes des changements climatiques, mais aussi et surtout par les activités anthropiques négatives, telles que la coupe abusive et anarchique du bois vert, la perte et la dégradation de son habitat suite à la pollution, aux prélèvements incontrôlés des ressources biologiques, à la prolifération des espèces exotiques et au braconnage ».

Le ministre invite à poursuivre et renforcer toutes les actions de préservation, de conservation et de sécurisation des ressources végétales et animales en vue de la sauvegarde du patrimoine biotique commun.

Mahamat Ahmat Lazina d’exhorter à plus de responsabilité individuelle et collective afin d’entreprendre des actions citoyennes de sensibilisation de proximité, pour une utilisation écologiquement rationnelle et durable des ressources issues de la biodiversité. Car, note-t-il, « léguer aux générations futures un patrimoine naturel relativement intact pour leur survie relève de notre responsabilité à tous ».  

Laisser un commentaire

économie

Energie : le Tchad signe un accord sur le projet régional d’intervention d’urgence en énergie solaire

Le ministre tchadien de la Prospective économique et des Partenariats internationaux, Moussa Batraki, a procédé à la signature de l’accord portant sur le projet...

Littérature : les culs-reptiles de Mahamat Saleh Haroun remporte le prix du meilleur livre francophone à la première édition du prix Jean-Cormier

Sur les cinq titres finalistes, les culs-reptiles du Tchadien Mahamat Saleh Haroun remporte le prix du meilleur livre francophone à la première édition du...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité