mercredi 1 février 2023

L’accouchement par voie basse devient de plus en plus compliqué pour de nombreuses femmes

La science a démontré que la majorité des femmes de moins de 18 ans subissent la césarienne. En cas de complications, cette intervention chirurgicale permet de sauver la vie de la femme et celle de l’enfant.

La césarienne est une pratique qui date depuis des siècles, elle permet aux femmes qui ont de complication lors des accouchements de les faire par voie haute. Selon Manikassé Palouma, gynécologue obstétricien, le mot césarienne découle du nom César. “La première personne à la pratiquer s’appelle César qui a pu sortir un enfant qui a pu survivre normalement”, informe-t-il. “Depuis lors, les gens pratiquent la césarienne d’une manière régulière. C’est un accouchement qui n’est pas possible par voie basse et qui fait obligation d’effectuer une chirurgie par voie haute“.

Il y a des causes qui sont mécaniques et dynamiques. Les premières, c’est quand une femme veut accoucher et qu’elle n’y arrive pas par une disproportion foeto-pelvienne; un défaut de passage entre l’enfant et la maman. “Quand l’enfant est gros ou le bassin de la femme est petit dans ce cas on effectue la césarienne pour sauver l’enfant et la maman en même temps”.

Il y a aussi d’autres causes mécaniques comme par exemple le mariage précoce. “Les filles se marient trop tôt or le bassin grandit jusqu’à l’âge de 21ans; si la femme se marie avant 21 ans cela veut dire que le bassin est petit. C’est pour cela que la plupart des jeunes filles de moins de 18 ans subissent la césarienne parce que le bassin n’a pas fini sa croissance“, explique Dr Manikassé Palouma.

Il y a des problèmes qui peuvent surgir, à l’exemple d’une femme qui a un gros fibrome, un kyste qui peuvent constituer des obstacles qui bloquent l’enfant et son passage. Cela nécessite de ce fait une césarienne. Ou encore les causes dues aux annexes du fœtus, c’est-à-dire le placenta va se situer en dehors du siège normal. Ce genre d’anomalie du placenta est souvent la cause d’une césarienne.

Également quand la femme présente une hypertension, ce qui est généralement le cas des jeunes filles avec un test d’albumine positif qui font des crises d’éclampsie; cela oblige les chirurgiens à faire la césarienne d’une manière systématique. Et aussi, les femmes de plus de 35 ans enceintes pour la première fois subissent une césarienne de façon systématique parce que ces dernières sont avancées en âge d’où il y a toujours des complications par voie basses. C’est la théorie de la grossesse trop tard.

Pour ce qui est des causes dynamiques, c’est lorsque la femme est en travail pendant plusieurs heures et que le col est fatigué et qu’il ne se contracte plus. Dans ce cas, le chirurgien propose une césarienne pour sauver l’enfant.

Il y a ce qu’on appelle l’hématome rétro placentaire c’est-à-dire au cours du troisième trimestre le placenta se décolle seul, la femme se met à saigner, il fait une accumulation des cailloux derrière le placenta. Dans ce cas, le gynécologue prend une décision de faire une césarienne de sauvetage matériel. Parce que s’il n’opère pas le maman risquerait de perdre également la vie“, souligne-t-il.

Cependant, il y a des césariennes programmées lorsque la femme présente des risques lors d’un suivi de gynécologie obstétricale. Elle est soumise à des visites préanesthésiques, elle fait tout le bilan. Cela est en accord avec la femme. Il y a également des césariennes demandées par la femme elle-même pour garder son appareil génital intact après l’accouchement. Selon le médecin, les femmes qui ont subi l’opération peuvent faire un autre enfant après deux ou trois ans pour éviter des conséquences négatives et se faire suivre par un gynécologue.

Laisser un commentaire

économie

Littérature : les culs-reptiles de Mahamat Saleh Haroun remporte le prix du meilleur livre francophone à la première édition du prix Jean-Cormier

Sur les cinq titres finalistes, les culs-reptiles du Tchadien Mahamat Saleh Haroun remporte le prix du meilleur livre francophone à la première édition du...

Tchad : le ministère de la Santé fait une mise au point sur la convention cadre avec la société Nikéfa

A travers un point de presse ce mardi 31 janvier, le Directeur de la Législation, du contentieux et de la réglementation du ministère de...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1102 votes · 1103 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité