Une exposition sur les réfugiés s’ouvre lundi prochain au siège de l’ONU

0
110
On 29 March 2016 in Kabelewa, temporary schools in the refugee camp of Kabelewa. The school counts eight classrooms for 549 pupils. Out of those 549 children, only 12 had already been to school before. In March 2016, forced displacement in the region of Diffa is becoming regular and is linked to the volatile security situation in the region. Diffa, the Niger's poorest region, has been affected by the consequences of the increased acts of violence in Nigeria, conducted by the armed group Boko Haram, increasingly expanding and targeting the civilian population in Niger - and Diffa region in particular. With water levels starting to fall, the Nigeria-based armed group is seizing the opportunity to cross over the Komadougou River, into Niger from Nigeria. As the river continues to dry up in April and May, we expect to see an increase in violence in the Diffa region. Both refugees and internally displaced people are affected by the insecurity, fleeing attacks and also fleeing to safer locations ahead of attacks. Generally noticed is a movement from locations near the border towards the inland area along the main road where spontaneous new sites are being created and host villages' population increasing. More than 135 displacement sites have been noted along the border with Nigeria.

“Réfugiés”, une exposition de photos et de vidéos s’ouvre le lundi 20 juin, dans le hall des visiteurs du siège des Nations Unies à New York, a-t-on appris vendredi d’informations publiées par les Nations Unies.

L’Américain Brian Sokol a photographié des réfugiés de Syrie, de la République centrafricaine, du Soudan et du Mali au moment où avant leur fuite, ils prennent la chose la plus importante pour eux. Son collègue suédois, Magnus Wennman, a suivi de petits réfugiés syriens dans les pays voisins de la Syrie ou sur leur chemin vers l’Europe.

L’exposition comprend aussi “Clouds over Sidra”, un enregistrement vidéo qui transporte les visiteurs dans un camp en Jordanie et leur fait comprendre ce qu’être réfugié veut dire. Un portail audiovisuel permettra de discuter directement avec des réfugiés dans les camps à travers le monde. Le portail est offert par “Shared Studios”, un collectif multidisciplinaire d’arts, de design et de technologies et “Bridges of Understanding”, une ONG qui entend renforcer les relations entre Etats-Unis et le monde arabe.

L’exposition, qui est organisée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), en collaboration avec la Campagne d’action des Nations Unies pour les objectifs de développement durable et le Département de l’information, commencera par les interventions du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de la représentante permanente de la Jordanie auprès des Nations Unies, Dina Kawar, de la directrice de la liaison newyorkaise du HCR, Ninette Kelley, du directeur de la Campagne d’action des Nations Unies pour les objectifs de développement durable, Mitchell Tomey, et de la directrice de “Global Development” et cofondatrice de “Shared Studio”, Michelle Moghtader.

Selon l’ONU, au cours de l’année écoulée, soixante millions de personnes dans le monde ont été forcées de fuir les conflits, les violations des droits de l’homme et les difficultés économiques. En conséquence, la communauté internationale fait face aujourd’hui à la plus grande crise des réfugiés et des migrants depuis la Seconde Guerre mondiale.

Xinhua

Laisser un commentaire