jeudi 8 décembre 2022

A quoi servent les recettes des péages routiers au Tchad ?

La question que se posent quotidiennement les voyageurs est où vont les recettes des péages routiers, sinon à quoi sert cet argent quand on sait que chaque véhicule a l’obligation de payer 500 F CFA par péage pour l’entretien de la route.

Au départ, sur la route N’Djaména – Kélo, ou N’Djaména – Abéché, c’étaient des nids-de-poule. Aujourd’hui, les trous sont si géants. Pourtant, les usagers paient régulièrement à l’aller comme au retour, à chaque poste de péage routier installé sur l’axe sud du pays et est, des tickets. Le Fonds d’Entretien Routier (FER), devrait en temps normal, servir à garder neuves les routes bitumées.

Malheureusement, chaque jour, l’état de nos routes se dégrade et l’on est en droit de se demander où va l’argent des péages ? Aussi, chaque année, selon nos informations, les responsables du FER produisent un rapport annuel ressortant à quoi ont servi l’argent des péages sauf qu’aucune réparation n’est observée par les usagers, et ce, depuis plusieurs années maintenant. « Aussi, même s’il y a colmatage, le plus souvent, ce sont des entreprises dont les capacités d’exécution des travaux demandés est nulle qui gagnent les marchés », nous informe une source proche du FER. Ce qui fait croire aux nombreux usagers qu’en réalité, le FER sert des intérêts privés. En tout état de cause, les responsables du FER doivent savoir appliquer la logique d’utiliser les recettes des péages routiers pour réparer les routes sur les axes qui font entrer des recettes.

Selon les révélations de l’ancien ministre des Transports, Ahmat Abakar Aguid, au Tchad, l’on enregistre en moyenne 2 650 personnes tuées par an sur la route. L’insécurité routière fait perdre au Tchad quelque 72 milliards FCFA soit 132 millions de dollars par an. Des chiffres qui doivent interpeller les responsables du FER mais surtout, les autorités en charge des Transports, voire le Président du Conseil Militaire de Transition.

Selon la Direction générale des Transports de Surface, rien qu’à N’Djaména, en 2011, l’on a enregistré  1 194 cas d’accidents, 1 596 en 2012, 1 722 en 2013 enfin, l’année 2016 et 2017, respectivement 3 016 et 3 227 cas d’accidents.

Toutes nos tentatives pour entrer en contact avec les responsables du Fonds d’Entretien Routier ont été vaines.

Sabre Na-ideyam

Laisser un commentaire

économie

Tchad : l’agence nationale de volontariat fait un don de sang

L'Agence nationale de volontariat du Tchad (ANVOLT) a fait un don de sang, ce jeudi 8 décembre au centre national de transfusion sanguine. C'est dans...

GAMARI remet des machines à coudre à deux groupements féminins

Ce jour, à N’Djamena, la promotrice de l’initiative culturelle, GAMARI, Dagossé Elyse, a remis des machines à coudre à des groupements féminins qui évoluent...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1039 votes · 1040 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité