lundi 5 décembre 2022

8 morts et une vingtaine de blessés à Krim Krim : voici ce qui s’est passé

Un conflit intercommunautaire qui s’est terminé par des tirs d’arme à feu à la brigade a fait 8 morts et une vingtaine de blessés à Krim Krim dans le Logone Occidental. Tchadinfos vous explique ce qui s’est passé.

 Dans la journée du vendredi 18 novembre 2022, un affrontement intercommunautaire a opposé les cultivateurs aux éleveurs dans un canton de la sous-préfecture de Krim Krim, département de Gueni, province du Logone Occidental. La dévastation d’un champ par les bœufs serait à l’origine de cet affrontement.

Des sources proches indiquent  que quelques agriculteurs seraient dans leur champ en train de faire la récolte de leurs produit agricoles quand des bouviers ont laissé les bœufs dévaster le champ. Ainsi s’en est suivi les affrontements.  “On en train de travailler dans notre champ, les éleveurs sont entrés avec les bœufs dans le champ alors que nous sommes en train de faire notre récolte. Nous avons commencé à nous faire la bagarre et ils ont fui”, témoigne un blessé sur le lit de l’hôpital central de Moundou.

En fuyant, l’éleveur a laissé sa moto. “Le lendemain, le préfet et sous-préfet sont allés pour réclamer la moto. Ils ont défoncé la porte au moment où on se trouvait au champ pour ramener la moto ainsi qu’un de nos frères à la brigade”, poursuit-il. La population s’est alors rendue à la brigade pour suivre l’affaire. “Quand on est arrivé à la brigade, les gens de la brigade et commissariat ont commencé à tirer sur nous, faisant des morts et des blessés”, relate notre interlocuteur.

Un autre blessé déclare qu’ils sont allés à la brigade avec des armes blanches certes, mais pas dans l’intention de faire du mal. “Mais les éléments des forces de défense ont ouvert le feu sur nous”, appuie-t-il.

Après constat, 8 morts sont déposés à la morgue de l’hôpital provincial de Moundou et plus d’une vingtaine des blessés admis au service de la chirurgie. 

Pour Moussa Dassidi, préfet du département de Gueni, le mardi vers 18 heures, c’est plus de 400 personnes qui débarquent du village avec des armes blanches et ils sont allés investir la brigade territoriale de la gendarmerie de Krim Krim. “Ils se sont mis à crier sur les gendarmes et les gendarmes ont riposté. C’est ce qui a fait qu’il y a plusieurs morts. Même s’ils avaient un problème à poser, ils doivent attendre le jour, mais pourquoi attaquer nuitamment une garnison militaire ? Hier, nous avons déploré 5 morts et 7 blessés assez sérieux qui sont référés à Moundou. Ce matin on nous fait comprendre que 3 blessés ont succombé suite à leurs blessures. Donc, le nombre de morts passe de 5 à 8”, explique-t-il.   

Laisser un commentaire

économie

La semaine d’excellence sportive débute

Réunissant 12 fédérations, au lieu de 15, pour des raisons techniques, la semaine d’excellence sportive a été lancée ce 5 décembre, à l’Institut national...

2e forum Afrique-Europe : des jeunes Tchadiens présents aux assises

Après la première étape du Forum « Our Future-Dialogues Afrique-Europe », des jeunes leaders parmi lesquels une dizaine de Tchadiens, se sont réunis à Yaoundé au Cameroun...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1036 votes · 1037 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité