mardi 6 décembre 2022

Voici comment les autorités traditionnelles du département de Mourtcha (Ennedi) réglementent la dot

Vu les dérives et les désagréments constatés dans le cadre des mariages traditionnels dans le département de Mourtcha (Ennedi), les autorités traditionnelles ont pris des décisions pour fixer le montant de la dot selon les circonstances.

D’après le constat, vu l’extrémité et les désagréments constatés dans le cadre du mariage traditionnel, vu l’urgence et la nécessité d’organiser les règles et coutumes du mariage traditionnel, sur proposition d’une commission populaire, la population de Mourtcha, en accord avec leurs chefs traditionnels, a décidé de ce qui suit :

1- La dot d’une file vierge ne doit pas dépasser 500.000 (cinq cent milles) francs;

2- La dot de la femme ayant consommé un mariage ne doit pas dépasser 200.000 (deux cent milles) francs;

3- La mère de la mariée a droit à une somme de 300.000 (trois cent milles) francs;

4- Ce qui est communément appelé en langue gorane “ombouga” est strictement interdit;

5- Ce qui est communément appelé ”azouma” strictement interdit;

6- Il est aussi interdit de sacrifier un grand animal (chameau ou bovidė) à la cérémonie de noce;

7- Il est interdit aux cérémonies de noce, de faire HAWA et/ou des acrobaties dangereuses en moto ou voiture.

En cas de transgression à un de ces points de cette décision, les fautifs (de chaque coté s’il y en a) sera amendé d’un montant de 200.000 (deux cent milles) francs. Les chefs de canton, leurs représentants et la population de Mourtcha sont tous garants de l’application stricte de cette décision populaire.

Les signataires de cet accord sont les chefs de canton, le maire, le sous-préfet et préfet.

Lire aussi : Guéra : le prix de la dot est réglementé par les autorités locales et religieuses de la sous-préfecture de Baro

Laisser un commentaire

économie

Inscription à l’université de N’Djaména : un chemin de croix

Entamé le 16 novembre, le recrutement à l’université de N’Djamena draine un nombre important de bacheliers. Problème : par manque de place, à 9...

L’UNICEF lance un appel de fonds d’urgence d’un montant de 10,3 milliards de dollars pour assister les enfants en 2023

Pour l’année 2023, le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF) est en quête d’un fonds d’urgence pour une aide humanitaire dans 5 pays touchés...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1037 votes · 1038 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité