Dans le cadre de son projet pour le vivre ensemble, le Groupe de réflexion, d’animation pour le vivre ensemble (GRAVE) a organisé ce mercredi 19 juin, un atelier de réflexion sur le vivre ensemble dans le milieu jeune.

L’événement s’est déroulé à la Tente d’Abraham, située dans le 5e arrondissement de N’Djamena. Une trentaine de jeunes venus de différents quartiers de la ville ont participé à cette initiative visant à favoriser les échanges et le dialogue entre les jeunes de cultures différentes. Les participants, encadrés par des animateurs et des membres du GRAVE, prendront part à des discussions et à des activités interactives visant à briser les barrières et à promouvoir une meilleure compréhension et acceptation mutuelle.

Selon le coordinateur de GRAVE, Alatara Fortunat, ce type d’activité qui a commencé l’année dernière avec quelques organisations a pour but de revenir une fois de plus sur le vécu des jeunes tchadiens et encadré par quelques adultes pour pouvoir voir qu’est ce qu’ils peuvent faire ensemble pour aller de l’avant.

Il souligne qu’en dehors des diversités religieuses, culturelles, régionales qui sont propres à nous, qu’est ce que ces jeunes-là doivent faire ensemble puisque Dieu leur a donné la maison commune qui est notre pays, le Tchad. “Cet atelier qui va passer en revue un peu l’historique politique et social de notre pays et également ce qui est aujourd’hui d’actualité après cette période de transition que nous venons de traverser. Il sera également question d’avoir des actions concrètes pour l’avenir afin de sensibiliser également toute la jeunesse”, confie le coordinateur de GRAVE.