Un délégué de quartier suspendu pour la 4e fois par les autorités communales du 7e arrondissement

0
546

Souvent pour usurpation de titre, mauvais comportement, trouble à l’ordre public, le délégué du quartier Boutalbagara est suspendu pour la 4e fois par les autorités communales du 7e arrondissement.

28 chefs de carré du quartier Boutalgara ont tenu une assemblée le 17 janvier 2022. Un seul point à l’ordre du jour : la situation du délégué Abdramane Hissein Abakar suspendu. Sur 28, 21 ont signé la non réhabilitation de leur chef.

Le 6 janvier 2022, « Le délégué du quartier Boutalbagara 2, Sieur Abdramane Hissein Abakar est suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre », a indiqué le communiqué signé par l’administratrice déléguée de la commune du 7e arrondissement. La note relève deux motif retenus contre le délégué : usurpation de titre, faux et usage de faux. 

Selon nos informations, sieur Abdramane Hissein Abakar n’est pas à sa première suspension. En date du 07 juin 2020, il a été suspendu de ses fonctions par une note de la commune du 7e arrondissement. Deux motifs sont évoqués contre lui : insubordination et trouble à l’ordre public. Le 27 du même mois, les autorités communales ont décidé unanimement de le suspendre pour mauvais comportement et incitation aux désordres.

La première suspension remonte à 2019. Le 29 juillet 2019, les responsables de la commune du 7e arrondissement ont suspendu le même délégué du quartier Boutalbagara. Les mobiles retenus contre lui sont insubordination et trouble à l’ordre public.

Laisser un commentaire