lundi 16 mai 2022

Les filles encouragées à s’intéresser aux métiers des TIC

L’organisation « House of Africa » et l’Action pour l’éducation et la promotion de la femme (AEFT) ont organisé ce 28 avril, une causerie-débat, qui a réuni des filles du lycée Thilam-Thilam à N’Djaména. C’est en marge de la journée internationale des jeunes filles dans le secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC) célébrée chaque 23 avril de l’année.

Placée sous le thème : « défis d’une exploitation sécurisée des réseaux sociaux et de l’Internet par la jeune fille pour des carrières durables dans le secteur des TIC », cette activité vise, selon la présidente de l’AEPT, Gabdibé Gab-Hingonne, à encourager les filles à s’intéresser aux TIC. Une source, ajoute-t-elle, d’épanouissement.

« C’est bien de faire le droit, la communication. Mais il faut aller au-delà vers des domaines techniques comme l’ingénierie, les mathématiques, l’aviation », complète le président de « House of Africa », Abdeldjalil Bachar Bong.

En ligne de la Côte-d’Ivoire, l’une des panelistes, Emmanuella Ablé, titulaire d’une licence en réseaux et d’un master en système d’administration réseaux, témoigne qu’à ses débuts, il lui a été difficile d’évoluer dans le milieu des TIC dominé par les hommes. « A mes débuts, j’étais technicienne de réseaux. Mon parcours en sciences et technologies n’a pas été facile parce que je me suis retrouvée parmi des hommes qui disaient me prendre pour un homme. Par moment, tu es seule, tu te demandes si tu as ta place. Est-ce que tu es sur le bon chemin ? puis, tu rencontres d’autres femmes dans le domaine des technologies qui deviennent des sources de motivation », raconte-t-elle.

Elle demande aux filles de ne pas baisser les bras et de lutter pour accomplir leurs rêves. « Soyez courageuses et suivez votre cœur », encourage-t-elle.

Me Balbine Manga, une autre panéliste qui, grâce aux TIC a vu ses tâches se simplifier, demande aux parents de soutenir leurs filles qui s’intéressent aux domaines scientifiques. Aux filles, elle les appelle à la prudence. «Évitez les personnes perverses qui peuvent vous détourner de vos objectifs. Lorsque vous vous connectez, privilégiez le volet études. Cherchez ce qui est positif, un modèle », conseille-t-elle, concluant que les métiers des TIC représentent l’avenir.

Laisser un commentaire

économie

Marche du 14 mai : le Patronat tchadien condamne les déviances et appelle à la réparation

Le Conseil national du patronat tchadien, lors d'un point de presse, ce lundi 16 mai, rappelle au gouvernement ses engagements, notamment la protection des...

Deux gros porteurs entrent en collision à N’Djamena

BREVE - Deux gros porteurs sont entrés en collision au quartier Ouroula, dans le 10ème arrondissement de la capitale. Le choc a été violent...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
788 votes · 789 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité