samedi 29 janvier 2022

Coût de l’internet : “Il est de notre devoir de revoir ces tarifs en baisse”, le ministre des Postes et de l’Économie numérique

Le ministre des Postes et de l’Économie numérique, Idriss Saleh Bachar a apporté des clarifications sur les tarifs de la connexion internet au Tchad lors de la restitution de l’observatoire du marché des télécommunications édition 2020.

Des voix se sont élevées ces derniers jours pour réclamer la baisse des tarifs de la connexion internet. Face aux cris d’alarme des internautes, le ministre en charge du numérique a fait savoir qu’en matière d’internet, le Tchad a connu en peu de temps une progression fulgurante.

Lire aussi : Tchad : les TIC jouent « un rôle non négligeable dans la croissance de l’économie nationale », Dr Idriss Saleh Bachar

« Grâce au lancement de la 3G et la 4G nous sommes passés d’une bande passante de 2Mbps en 2013 à 40Gbps aujourd’hui », informe le ministre

Selon lui, le segment de l’internet au niveau du Tchad ne doit pas être comparé avec les pays ayant accès à la mer et auxquels le Tchad est interconnecté à l’exemple du Soudan ou du Cameroun. « On n’est pas cher par rapport aux pays où nous avons les mêmes indicateurs économiques. Si on compare nos tarifs avec des pays comme le Niger, le Mali ou la RCA qui sont interconnectés à d’autres pays comme nous, je ne pense pas que nous sommes excessivement cher », précise le ministre des Postes et de l’Économie Numérique.

Concernant le prix de l’internet, il y a un schéma de coût calqué sur le modèle commercial qui va du fournisseur d’accès à internet (FAI) qui achète ses trafics, les fournir aux opérateurs jusqu’aux consommateurs finaux. « Et concernant les taxes, l’Etat a fait assez d’efforts entre 2018 à nos jours », poursuit-t-il.

Lire aussi : Interconnexion Tchad-Cameroun : l’accord qui permet de réduire les coûts de communication et renforcer l’économie

L’achat de la bande passante, les taxes et les autres charges qui pèsent sur les FAI ont un impact sur le tarif de l’internet. « C’est la règle commerciale qui doit s’appliquer tout comme le prix des produits transporté via le Cameroun qui connaissent une augmentation quand ça arrive au Tchad »

Pour le ministre, il serait difficile, quel que soit les efforts, d’avoir les mêmes tarifs que les pays côtiers auxquels le Tchad est interconnecté et prend ses trafics.  

Lire aussi : Tchad: le gouvernement prépare le terrain pour ses grands projets numériques

A en croire le ministre des Postes, l’État continue toujours à faire des efforts pour que l’internet soit accessible à tous. « Il est de notre devoir de revoir ces tarifs en baisse jusqu’à ce que ces derniers soient à la bourse des tous les Tchadiens », rassure le ministre tout en appelant les différentes parties prenantes en dehors de l’Etat à jouer pleinement leur partition.

Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

L’Union des syndicats du Tchad s’indigne de la situation à Abeché et à Réni

Réuni en urgence ce vendredi 28 janvier 2022, le bureau exécutif de l'Union des Syndicats du Tchad (UST), s'est penché sur deux situations à...

Quelle place pour Zen Bada dans la nouvelle configuration du MPS?

POLITIQUE - L’ancien secrétaire général du Mouvement patriotique du salut, Mahamat Zen Bada est de retour au Tchad, après plusieurs mois passés en Europe....

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
620 votes · 621 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité