Vidéo. Des femmes vulnérables se réclament oubliées de la société

Vidéo. Des femmes vulnérables se réclament oubliées de la société

VIDEO – Des femmes vivent dans des maisons de fortune à N’Djamena. Dépassées par leur mode de vie précaire, ces femmes se disent être délaissées par la société et appellent à l’aide.

A N’Djari, dans le 8ème arrondissement de la capitale, des personnes « sans abris » sont délaissées à leur sort. Elles ont fixé domicile aux abords du marigot.

Avec cette saison des pluies, leurs « domiciles » sont engloutis par les eaux. Sans moustiquaires, ni équipements adéquats pour leur prise en charge, celles-ci partagent cet endroit avec leurs enfants.

Sur les lieux, aucune présence masculine n’est signalée. Il n’y a que des femmes et des enfants qui n’ont rien à manger à leur faim. Selon elles, elles habitent cet endroit depuis près de 10 ans.

Pour leurs survies, les enfants mendient et les femmes ramassent les résidus des farines dans les marchés pour en faire de nourritures.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :