Vers l’instauration d’un service minimum dans l’appareil judiciaire

Vers l’instauration d’un service minimum dans l’appareil judiciaire

Le conseil supérieur de la magistrature s’est réuni ce mardi 8 novembre 2016 pour examiner la grève sèche des magistrats et des greffiers qui paralyse l’appareil judiciaire, a annoncé la télévision nationale tchadienne.

Le conseil supérieur de la magistrature par la voix de son 2e vice-président demande qu’un service minimum soit instauré. Selon le compte rendu du conseil supérieur de la magistrature, les magistrats et les greffiers apprécient la demande et ne refusent pas l’instauration d’un service minimum, à condition qu’il y ait un accompagnement pour les greffiers requis après consultations de la base.

Les magistrats et greffiers sont partis en grève presque deux semaines pour les premiers, et plus d’un mois pour les seconds. Ils revendiquent le paiement régulier du salaire et demandent l’annulation du décret portant rabattement des primes et indemnités des magistrats.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :