Une Union des organisations de la société civile Afro-euro-arabe pour appuyer le G5 Sahel

En marge du 7ème Sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel, tenu les 15 et 16 février à N’Djaména, 15 associations et organisations des pays d’Afrique, d’Europe et du monde arabe ont décidé de créer l’Union des organisations de la société civile Afro-euro-arabe (UAEA) pour le développement, la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine. C’est au cours d’une déclaration faite ce 16 février par le coordonnateur général de l’UAEA, l’ingénieur Fayçal Hissein Hassan Abakar.

L’UAEA a pour objectif global de contribuer au retour de la paix, de la stabilité et du développement global dans les régions du continent africain, de l’Europe et du monde arabe. Selon ses initiateurs, l’impératif pour la création de cette union réside dans le constat fait sur les défis communs reliant les régions d’Afrique, d’Europe et du monde arabe, qui, aujourd’hui représentent une réelle menace pour la paix, la stabilité de toute la société et la communion entre les peuples.


En ce qui concerne les solutions envisagées, le coordinateur de l’UAEA souligne qu’« il faut reconnaitre que les seules réponses militaires et sécuritaires proposées par les chefs d’Etats et la communauté internationale ne sont plus capables d’éliminer complètement le phénomène. Il faut donc une nouvelle approche qui puisse jeter un regard autre que ” l’approche sociale et civile” pour relever, ce que nous considérons comme les défis majeurs de notre ère ».


Pour l’UAEA, l’Afrique, l’Europe et le monde arabe sont les régions du monde qui ont en commun le problème du terrorisme, de l’immigration clandestine et le sous-développement.


D’une manière spécifique l’UAEA entend :

– Créer une plateforme de concertation, d’échange d’expériences et d’informations entre les organisations de la société civile des trois régions – Afrique, Europe et monde arabe dans le domaine du développement, de la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine ;
– Formuler des plans et des stratégies conjointes pour faire face au terrorisme, à l’immigration clandestine et aux carences de développement avec une approche sociale et civile au niveau de l’Afrique, de l’Europe et du monde arabe ;
– Jouer un rôle consultatif positif auprès des Etats et des organisations locales, régionales et internationales ;
– Créer des centres des recherches dans les domaines du développement, de la lutte contre le terrorisme, de l’immigration clandestine et de l’intégration entre les trois régions ;
– Créer un observatoire qui donne des indications d’alerte rapide sur les causes croissantes du terrorisme, de l’immigration illégale et des carences en matière de développement ;
– Promouvoir la paix, diffuser la culture du dialogue, de la tolérance et du respect de l’opinion de l’autre, et rejeter les pratiques d’exclusion et de marginalisation à l’encontre de tout individu ou groupe.


L’UAEA réunit des associations et organisations de la société civile des pays suivants : Tchad, Cameroun, France, Guinée Conakry, Mali, RCA, Burkina-Faso, Iraq, Égypte, Algérie, Yémen, Mauritanie, Tunisie, Libye et Soudan.



Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :