samedi 23 octobre 2021

Une convention entre le Tchad et la France pour la réhabilitation et la restauration de l’écosystème du Lac Tchad

En visite au Tchad, la ministre française de l’environnement, de l’énergie et de la mer chargée des Relations internationales sur le climat, Mme Ségolène Royale, a signé ce soir du samedi, avec le ministre tchadien de l’Environnement Brah Mamahat, une convention sur l’octroi par la France d’une contribution financière d’un million d’Euro au profit du projet de réhabilitation et de restauration de l’écosystème du Lac Tchad.
Le projet qui sera mis en œuvre par les communautés villageoises, vise la croissance inclusive et verte au Tchad et ambitionne les trois résultats suivants, la croissance économique, l’inclusion sociale et la durabilité environnementale. Il a une forte dimension sociale avec une priorité donnée aux activités qui ont du potentiel de création d’emploi.

Pour arriver à la réhabilitation de l’écosystème, le projet met l’accent sur le reboisement pour restaurer le couvert forestier de la région sur une superficie de 4000 hectares avec la participation active de la communauté, notamment les femmes et les enfants. Différents sites seront reboisés, brousse, prairies et terrains boisés. Plus de 50 à 75% des espèces plantées seront des espèces indigènes (arbre bleu).
Le ministre tchadien de l’environnement et des pêches, M. Brah Mahamat, déclare que, le Tchad, en dépit de ses fortes implications dans les rencontres internationales et régionales sur le climat, éprouve d’énormes difficultés à mobiliser les ressources nécessaires pour assurer son développement durable. Il espère, en effet, que la signature de cet accord soit prélude à d’autres actions d’envergure pour la sauvegarde du Lac Tchad, mais aussi pour le reste du pays notamment à travers le dossier sur les énergies renouvelables, sollicite-t-il.

M. Brah Mahamat souligne que la réponse la plus appropriée au désastre écologique en gestation demeure certainement la séquestration du CO2 en procédant notamment à un reboisement à grande échelle, la restauration des sols et la pratique d’une agriculture résiliente.

La ministre française de l’environnement, de l’Energie et de la Mer chargée des relations internationales sur le climat, Mme Ségolène Royal déclare que, par l’octroi de la somme de un million d’euros son pays montre son engagement à mettre en œuvre les accords de Paris sur le climat souhaitant que ce projet puisse apporter des résultats probants pour servir des leçons aux autres pays du bassin du Lac Tchad pour la sauvegarde de ce patrimoine qui nourrit des millions de personnes.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : la gouverneure du Mandoul demande pardon et déchire l’accord de Koumra

Par un point de presse ce matin, la gouverneure du Mandoul, Diamra Betolngar demande pardon à la population du Mandoul et annule officiellement l'accord...

Tchad : l’ancien ministre Siddick Abdelkerim Haggar lance son parti politique

BREVE - Siddick Abdelkerim Haggar vient de lancer son parti politique dénommé Union pour la refondation du Tchad (URT). L'ancien ministre sous Idriss Déby...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
474 votes · 475 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité