Télécoms : ARCEP renforce les capacités des divers acteurs du secteur des TIC

Télécoms : ARCEP renforce les capacités des divers acteurs du secteur des TIC

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), avec l’appui de l’Union internationale des télécommunications (UIT), organise du 13 au 15 novembre 2018 à N’Djamena un atelier sur les indicateurs Télécoms/TIC.

Le premier atelier sur les indicateurs des Télécoms/TIC au Tchad a pour objectif de renforcer les capacités du pays à produire des statistiques et des indicateurs nationaux sur les télécommunications et les TIC. A cet effet, les participants à ce séminaire ont été choisis principalement parmi les responsables de la collecte et de la production des statistiques dans les administrations publiques et les secteurs des communications électroniques.

Le directeur général de l’ARCEP, Haggar Bachar Salim, souligne que l’organisation de l’atelier national traduit le  grand intérêt et l’engagement de l’UIT à accompagner les efforts louables déployés par le gouvernement tchadien pour la sécurité, la paix et le développement de manière à tirer le meilleur avantage de l’immense potentiel que représentent les TIC.

D’après le directeur général de l’ARCEP, la statistique en tant que science dont l’objet est de recueillir et de dénombrer les divers faits de la vie sociale est un facteur déterminant pour mesurer les efforts accomplis dans le développement du secteur des TIC. « Nous sommes convaincus que cet atelier vous aidera à améliorer votre connaissance en matière de production des indicateurs statistiques et de répondre aux attentes des décideurs en produisant de meilleures données statistiques en vue de soutenir les politiques du développement et de la société de l’information », déclare Haggar Bachar Salim.

Le représentant Afrique centrale et Madagascar de l’UIT, Jean-Jacques Massima Landji, affirme que par manque des données statistiques fiables, le Tchad a été relégué, malgré ses efforts colossaux, dans le secteur des télécommunications, au dernier rang. Le pays occupe 173ème place sur les 183 pays membres de l’UIT, précise Jean-Jacques Massima Landji.

A l’issue de cet atelier, un comité composé des acteurs publics et privés du secteur sera mis en place pour collecter et traiter de manière objective les données dans le domaine des TIC. Objectif : rehausser la place actuelle qu’occupe le Tchad.

2 Commentaires

  1. Jayson
    14 novembre 2018 at 18 h 13 min Répondre

    Penser également aux opérateurs téléphoniques qui coûtent chers

Laisser un commentaire