Télécommunications : “Vers une utilisation positive de l’Intelligence artificielle”

Télécommunications : “Vers une utilisation positive de l’Intelligence artificielle”

Le Tchad se joint aux 166 Etats Membres de l’UIT (Union internationale des télécommunications) pour célébrer la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information ce Jeudi 17 Mai 2018. A cette occasion, le ministère en charge des postes et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (MPNTIC) a organisé une journée d’information sur les TIC au Palais du 15 janvier.

Cet événement vise à accélérer le développement de solutions relevant de l’intelligence artificielle. Ceci, en permettant à des parties prenantes essentielles de réfléchir aux meilleurs moyens de soutenir l’innovation tout en respectant les préceptes éthiques et les normes émergeant dans ce domaine à l’échelle mondiale. A cette occasion, plusieurs institutions évoluant dans le domaine des TIC au Tchad ont présenté les potentialités et les ressources nécessaires pour développer ce secteur parmi lesquelles, l’ARCEP qui est l’autorité de régulation, l’ADETIC qui est une agence de promotion et  l’ENASTIC qui forme dans les domaines des TIC. De toutes les conférences, il est reconnu que l’intelligence artificielle est déjà ancré dans le quotidien des tchadiens. Et qu’il faut le développer davantage pour l’amélioration des conditions des vies des tchadiens.

Ouvrant les travaux, la ministre des postes, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement, Mme Madeleine Alingué a déclaré que : « les nombreux défis qui se posent en Afrique en général, et au Tchad en particulier, en matière de développement des TIC, de manière à connecter toutes les populations au reste du monde, prennent des proportions exponentielles ». Notamment, compte tenu de l’immensité et de la diversité du territoire, de la forte et brave population, et de la créativité et du dynamisme de la jeunesse. Selon elle, il s’agit là d’autant d’atouts pour les investisseurs, car de nombreux consommateurs et un marché florissant sont le levier d’un climat d’affaires propice à la rentabilité, et donc à la création de richesses. Elle a reconnu que le Tchad constitue encore une destination beaucoup plus de consommation. Il faut selon la ministre renverser cette tendance en allant vers une société de production. Ceci en offrant également au monde des solutions numériques.

La journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information marque à la fois le 153e anniversaire de la signature de la première Convention télégraphique internationale et de la création de l’Union internationale des télécommunications en 1865.  Alors cette Journée est célébrée « nous continuons à réfléchir à l’avenir des communications. Cette année, nous portons notre attention sur le thème “Vers une utilisation positive de l’Intelligence artificielle”. L’intelligence artificielle a enfin éclos et devient rapidement un élément essentiel de nos vies quotidiennes », a déclaré Mme Madeleine Alingué.

Selon la patronne du département des postes et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’intelligence artificielle possède un immense potentiel pour servir le bien social. Elle peut rapidement accélérer la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Partout dans le monde, elle peut améliorer des vies de façon radicale. Pourtant la force de transformation de l’intelligence artificielle s’accompagne de défis complexes, qu’il s’agisse de questions éthiques, de risques en matière de sécurité ou encore des perturbations que ces technologies peuvent provoquer dans le domaine de l’emploi.

Le Gouvernement du Tchad, à travers le Département des Postes et NTIC, que j’ai l’honneur de diriger, entend poursuivre la promotion des TIC et la vulgarisation de l’accès au Service Universel à travers toutes ses entités sous tutelle déjà établies, avec l’appui bénéfique de tous ses partenaires sociaux, financiers, techniques et politiques.

Laisser un commentaire