Tchad : les évêques tchadiens dénoncent le déficit moral

Dans leur message de Noël 2014, la Conférence épiscopale du Tchad exhorte les gouvernants et le peuple à combler le déficit moral créé ces dernières années par la dépravation des mœurs, la crise de l’autorité, l’esprit calculateur et la corruption à tous les niveaux.

« La renaissance du Tchad prônée par les plus hautes autorités est d’abord pour nous un enjeu éthique. En effet, une société qui perd ses valeurs ou qui ne sait pas quelles valeurs transmettre aux générations futures, est une société en décadence », déclarent les évêques tchadiens.

Ils dénoncent l’incivisme, le gaspillage, la corruption, la dégradation du système scolaire. Ils déplorent que malgré la création du ministère de l’Assainissement public et de la Promotion de la bonne gouvernance, le fléau de la corruption continue à se développer dans tous les secteurs de l’Etat tchadien.

Face à cette crise morale qui a des impacts réels et graves sur le développement économique, social et culturel de leur pays, la Conférence épiscopale du Tchad appelle les gouvernants, les parents et éducateurs, les jeunes et les communautés chrétiennes à un sursaut national.

Ces dernières années, les prélats catholiques, à l’instar des leaders d’autres communautés religieuses, sont très écoutés par le pouvoir.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :