Tchad : voici les détails du décret instituant l’état d’urgence sanitaire

Tchad : voici les détails du décret instituant l’état d’urgence sanitaire

Le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, a institué par décret un état d’urgence sanitaire de 21 jours sur toute l’étendue du territoire national, à compter de ce 25 avril 2020. Le décret a été lu sur les ondes de la radio nationale par ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Oumar Yaya Hissein.

La déclaration de l’état d’urgence sanitaire donne pouvoir aux ministres concernés de prendre toutes mesures empêchant la propagation de la pandémie du Covid-19. Voici les autres détails de l’article 2 du décret :

  • Restreindre ou interdire la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux et aux horaires fixés par arrêté;
  • Interdire aux personnes de sortir de leurs domiciles, sous réserve des déplacements strictement indispensables ;
  • Mettre en quarantaine les personnes susceptibles d’être affectés ainsi que le placement et le maintien en isolement à leurs domiciles des personnes affectées ;
  • Fermer provisoirement une ou plusieurs catégories d’établissement accueillant le public, à l’exception des établissements fournissant des biens ou des services de première nécessité ; 
  • Ordonner la fermeture temporaire des lieux de réunion de toute nature, des débits de boisson, des salles de jeux et spectacles ;
  • Limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique, ainsi que les réunions de toute nature ;
  • Prendre des mesures pouvant assurer la permanence des pharmacies de garde ;
  • Ordonner la réquisition de tous biens et services nécessaires à la lutte contre la catastrophe sanitaire, ainsi que de toute personne nécessaire au fonctionnement de ces services ou à l’usage de ces biens ;
  • Prendre toutes mesures permettant la mise à disposition des médicaments appropriés pour l’éradication de la catastrophe sanitaire.

L’article 3 du décret précise que les infractions aux mesures prévues à l’article 2 seront punies d’un emprisonnement d’un à trois mois, sans préjudice de l’exécution desdites mesures.

7 Commentaires

  1. Mahamat Ali issa
    25 avril 2020 at 17 h 22 min Répondre

    C’est ne pas du tout normal

  2. Temoua Djoum
    25 avril 2020 at 19 h 05 min Répondre

    Dites nous la vérité, ce que je déduis detoute cette cacophonie de Mesures incongrues c’est que le président et ses ministres veulent nous avoir à l’usure. C’est un génocide qui ne dit pas son nom. Même s’il faut distribuer de l’argent par téléphonie à tout les tchadiens faut il encore que ceux-ci trouvent de quoi acheter pour se nourrir. Covid wala…

  3. Daniel
    25 avril 2020 at 19 h 37 min Répondre

    De toutes les façons c est pas Corona qui va rétablir l l’égalité parfaite ou intégrale. Déjà le téléphone est un luxe pour plus de 30% de tchadiens qui n y ont pas accès. Distribuer l argent par numéro de téléphone serait accentuer l’inégalité entre les citoyens. Certains nantis ont jusqu’à 6 numéros à eux seuls. Il faut trouver une autre formule. Même après Corona il y aura toujours la stratification des populations. Ne faites des comparaisons inutiles. Merci.

  4. Narayam
    26 avril 2020 at 8 h 19 min Répondre

    Je suis d’avis avec les mesures gouvernementales. Je me réfère à ce que l’OMS a dit: “si l’Afrique ne prend pas ses gardes, elle sera le foyer de la pandémie dans les jours à venir”, fin de citation. si en plus d’un mois de la déclaration du 1er cas de Covid-19 le Tchad est à 0 décès avec un nombre d’une soixantaine de contaminés, c’est à mettre à l’actif de nos autorités qui ont agi promptement. qu’est ce que les Tchadiens veulent? la liberté n’est pas le libertinage. aller rester ricaner autour de bières dans des bars pour critiquer les mesures salutaires du gouvernement, je ne suis pas d’accord et n’en déplaise à quiconque qui s’oppose à cette action gouvernementale.

  5. Gabriel Danlhara
    26 avril 2020 at 13 h 59 min Répondre

    Rien ne tard que jamais.

  6. idriss
    26 avril 2020 at 19 h 53 min Répondre

    Il n’est jamais nécessaire de suivre les pas de l’occident. Les décisions prises doivent s’epouser à aux spécificités de chaque notion. Celles de pays pauvres sont complexes. Voici la pauvreté, le chômage, l’inegalité sociale, l’injustice….pensez à ceux qui vous étiez comme eux auparavant (pauvres misérable) ! Désolé et merci pour la compréhension

  7. Oumar Daoud
    8 juin 2020 at 20 h 33 min Répondre

    Dieu merci

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :