Tchad : une marche “contre l’ingérence des USA”

Tchad : une marche “contre l’ingérence des USA”

La coalition touche pas à mes acquis a organisé ce dimanche 26 novembre 2017 un meeting contre le comportement des États-Unis d’Amérique vis-à-vis du Tchad et de son président.

Dénommé « grande mobilisation patriotique et républicaine de la société civile » ce meeting transformé en marche dans la cour du palais du 15 janvier a vu la participation des élèves, des leaders de la société civile sous l’encadrement de la police nationale.

Dans les banderoles, on peut lire, « ambassadrice des USA dégage », « Trump détrompe toi ».

Dans une motion de protestation, la coalition touche pas à mes acquis rejette « les accusations gratuites et non fondées qui tendent à ternir l’image du Tchad et de son Président. »

La coalition dénonce l’inscription du Tchad sur la liste noire des États terroristes, lors du meeting, le président de la coalition touche pas à mes acquis de dire que si le gouvernement tient un langage diplomatique, la société civile exige du président Trump et de son gouvernement des excuses publiques.

« Mettre la République du Tchad sur la liste noire des pays terroristes et accuser le président de la République du Tchad de corrompu, c’est une atteinte grave » dit-il.

 

2 Commentaires

  1. ALLATCHI Yaya
    26 novembre 2017 at 16 h 21 min Répondre

    L’acharnement gratuit des USA contre notre pays et le défi de TRUMP(“Tous les tchadiens seront interdit d’accès aux Etats Unis d’Amérique à partir de 18 octobre 2017”) ne sont pas sans rappeler un autre que nous avons déjà vécu. En 1986(ça ne nous rajeuni pas, je l’avoue !) le chef de la coalition de l’opposition armée de l’époque, un certain GOUKOUNI WEDDEY a tout-à- coup tout abandonné au profit du pouvoir en place de l’époque. En fait, Il venait de découvrir que son allié libyen, en l’occurrence un certain MOUAMMAR KADHAFI n’a nullement l’intention, comme il le prétendait, de lui aider à conquérir le pouvoir, bien au contraire. Le but ultime de ce dernier s’était avéré annexer purement et simplement le nord du Tchad et asservir sa population. Alors que la coalition s’emparait d’une bonne partie du territoire avec l’aide des troupes libyennes, l’allier KADHAFI, pour prendre lui-même les rênes, ordonna l’arrestation de monsieur GOUKOUNI qui se trouvait sur son sol. Pendant le siège de son domicile, juste avant son arrestation GOUKOUNI, malgré l’épée de Damoclès qui pèse sur lui, a rendu public un communiqué dans lequel il appelle tous ses éléments à rallier sans conditions le gouvernement du Tchad pour combattre à ses côtés le désormais ennemi libyen qui vient de lui montrer son vrai visage. Ce défi (pour KADHAFI, dorénavant tout Tchadien est soit un soumis, soit un ennemi à abattre) lancé à l’endroit des tchadiens fût le déclic. Tous les fils du Tchad se sont unis comme un seul homme.
    Ensemble ils ont combattu l’ennemi et l’ont bouté hors du Tchad. Ces intrépides et vaillants combattants qui par leur détermination, leur courage et leur fierté ont réussi à libérer notre pays de l’occupation libyenne malgré l’effectif abyssal des soldats ennemis munis d’une armada digne de l’armée de l’URSS !

    Unissons nous donc et assumons-nous(pour TRUMP, tout tchadien est un tchadien, et c’est vrai !)

    Disons d’une seule et même voix,sans chercher des boucs émissaires, non à l’Amérique de TRUMP qui n’est ni le monde moins encore éternel.

  2. CAMAN
    27 novembre 2017 at 15 h 24 min Répondre

    Le peuple est versatile et il le sait sans le dire. Dès que l’irremplaçable père de la nation sera parti, hop, comme une prostituée, il jurera qu’il ne l’a jamais soutenu ou qu’il l’a fait contraint et forcé. Donc soyez une personne avertie qui sait pourquoi elle s’engage au lieu de suivre bêtement ces hommes politiques qui eux veulent garder leurs postes.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :