Tchad : une journaliste de la télévision nationale interpellée à Moundou

MEDIA – En mission à Moundou, une journaliste de la télévision nationale tchadienne a été brièvement interpellée par les éléments de la gendarmerie sur ordre du secrétaire général de la Province avant d’être relâchée.

L’incident s’est produit ce samedi 18 janvier 2020 dans la capitale de la Province du Logone oriental, Moundou. Une journaliste de la TVT a été insultée, puis arrêtée par les éléments de la gendarmerie de Moundou. Il est reproché à la journaliste le fait qu’elle ne s’est pas levée pendant que le secrétaire général de la Province est arrivé sur le lieu de la cérémonie qu’elle couvre.

Le SG du gouverneur l’avait insultée puis ordonné qu’elle soit gardée. Après plus des va-et-vient, elle a été libérée sur ordre de N’Djamena.

Est-ce normal qu’elle soit arrêtée rien que pour ce comportement ? ou du moins insultée par une autorité de l’Etat ?

3 Commentaires

  1. Varé Ladje Dongstant
    18 janvier 2020 at 14 h 37 min Répondre

    A mon avis cela ne me surprend jamais. Car la plupart des personnalités ne connait en aucun la théologie et l’éthique de ce métier. Se lever au pas, cela dépend du journaliste en question. Alors, continuons à exercer ce métier qui nous tient à cœur.

  2. Edmond Bagde
    18 janvier 2020 at 17 h 03 min Répondre

    Je suis profondement choqué par cet autoritarisme moyenageux de ce SG qui visiblement se trompe d’époque. S’en prendre de cette manière à une journaliste qui plus est de la TV Nationale relève purement de l’excès de zèle de certaines prétendues autorités, simples émanations de la coptation politique dont les conséquences resteront encore pour longtemps catastrophiques pour le Tchad.

  3. Alhabo
    18 janvier 2020 at 18 h 08 min Répondre

    Pendant la colonisation, quand un Commandant (Colon) passait et que vous ne vous levez pas et surtout n’enlevez pas votre couvre-chef, alors vous êtes immédiatement enfermé et fouetté pour outrage grave au Colon.
    Ce Secrétaire Général (SG) est en quelque sorte un colon des temps modernes. En fait, il démontre à ceux qui ne l’ont pas encore compris qu’il est le représentant d’un régime dictatorial qui bafoue les droits des tchadiens comme au temps de la colonisation.
    Mme la Journaliste, au lieu d’écrire une lettre d’excuse, devrait plutôt porter plainte contre ce SG pour abus gravissime de pouvoir.
    Ainsi va le Tchad sous le régime MPS et dirigé par Deby, en 4ème République !

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :