Tchad : une bibliothèque numérique pour s’adapter à la pandémie du coronavirus

Tchad : une bibliothèque numérique pour s’adapter à la pandémie du coronavirus


FORMATION – L’université Emi Koussi dispose désormais d’une bibliothèque numérique. Le Conseil d’administration a lancé officiellement, cette plateforme digitale le lundi 17 août, à travers une cérémonie dans les locaux de l’établissement au quartier Gassi.

Logée sur le site web de l’universite Emi Koussi et disponible en application mobile pour les smartphones, cette bibliothèque détient des milliers de livres disponibles en plusieurs langues internationales.

Pour y accéder, l’abonné doit avoir son mot de passe personnel qui lui permettra de visiter la bibliothèque en toute sécurité. Il aura la possibilité de lire ces ouvrages en version audio et textes.

Cette plateforme est composée de plusieurs bannières notamment l’accueil, livre, audio, espace dédié à la bande dessinée et autres. La bibliothèque numérique de l’université Emi Koussi offre l’opportunité à ses visiteurs de pouvoir télécharger des livres pour lire hors ligne si l’abonné a l’application dans son téléphone.

Selon le président du conseil d’administration, la pandémie a imposé un rythme, c’est pour quoi l’université Emi Koussi est contrainte de s’adapter au nouveau modèle. C’est en mettant sur son site une bibliothèque numérique pour permettre à ses étudiants de mener des recherches dans le cadre des études universitaires.

Dans sa présentation, le vice-président du conseil d’administration de l’Université, François Xavier Bigaoula, a affirmé que “cette bibliothèque numérique est composée de plus de 1.500.000 ouvrages répartis entre différents documents de recherches universitaires, scolaires, sociales, politiques, économiques, juridiques et journalistiques.”

D’après le président de l’Université Emi Koussi, Dr. Casimir Beassoum, cette bibliothèque numérique présente bon nombre d’avantages. Elle constitue un outil de démocratisation de la culture disponible à tous et à distance.

Grâce aux bibliothèques numériques, les bibliothèques traditionnelles peuvent rendre compatible la conservation des documents et la communication au grand public. Elle occupe judicieusement les jeunes pour leur culture et leur formation, au lieu de les laisser s’embrigader dans les réseaux sociaux qui les conduisent souvent à la déviance, a expliqué le président du conseil d’administration, Dr. Allah Ridy Koné.

Il a indiqué qu’en conformité au respect de la distanciation sociale, la bibliothèque numérique assure une protection sans précédent face au Covid-19.

L’administration de l’université invite les auteurs tchadiens à se rapprocher pour poster leurs ouvrages contre le paiement d’un droit d’auteur.

Il faut noter que la bibliothèque permet aux étudiants et chercheurs d’avoir accès à des documents anciens ou rares, dont la consultation est très souvent difficile en raison des mesures de conservation.

Elle constitue un grenier de préservation du patrimoine culturel mondial.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :