Tchad : un proche du chef de canton de Bol tué par Boko Haram

Tchad : un proche du chef de canton de Bol tué par Boko Haram

Une attaque de Boko Haram a fait comme victime un proche du chef de canton de Bol. Aucun bilan officiel n’est disponible pour le moment.

Des éléments de la secte nigériane Boko Haram ont attaqué ce mercredi 11 septembre 2019, vers 9heures, le village Medi Kouta, dans la sous-préfecture rurale de Bol, dans la province du Lac. Les terroristes lourdement armés ont ouvert le feu. Un proche collaborateur du chef de canton de Bol a trouvé la mort, apprend-on des sources locales.

Selon ces sources, les éléments de Boko Haram cibleraient singulièrement cet homme, proche du chef de canton. Pour l’heure, aucune annonce officielle sur l’attaque n’a été faite. Mais le bilan provisoire se limiterait seulement à un mort et quelques blessés pas trop graves. D’après les informations, après leur attaque, les éléments de Boko Haram se seraient aussitôt repliés sans être inquiétés.

En effet, la localité de Medi Kouta a été déjà la cible de Boko Haram, il y a quelques semaines. Cette île, proche du chef-lieu de la province du Lac, accueille actuellement plusieurs déplacés internes fuyant les attaques de Boko Haram, dans leurs localités respectives.

Pour rappel, depuis le début de l’année, la secte islamiste nigériane multiplie des attaques de tous genres contre les civils et les militaires dans toute la province du Lac, obligeant quelquefois des déplacements des hauts gradés de l’armée.

Laisser un commentaire