Tchad : un groupe de journalistes dans les régions du Hadjer Lamis et du Kanem, au menu santé et éducation

Tchad : un groupe de journalistes dans les régions du Hadjer Lamis et du Kanem, au menu santé et éducation

Une mission conjointe de l’UNICEF et du ministère de la communication avec les médias tchadiens a séjourné du 28 septembre au 01 octobre dans les régions du Hadjer Lamis et du Kanem. L’objectif était de permettre aux journalistes de s’imprégner des réalités de l’éducation et de la malnutrition dans ces régions.

Premier partenaire du Tchad dans le secteur de l’Education et de l’Enfance, l’UNICEF a doté l’école publique de Massakory d’un ensemble de bâtiments pour soutenir l’éducation dans le Hadjer Lamis. D’une valeur de 30 millions, l’édifice octroyé à l’Ecole du Centre de Massakory comporte huit salles de classe.  En plus de ces salles, l’Unicef a fait un don de 200 tables-bancs à cette école. L’avantage de cette construction est qu’elle permet de désengorger l’effectif des élèves par salle. « Avant la construction du bâtiment, il y avait plus de 200 élèves par salle », a souligné Hassan Mahamat MAO, Directeur du Centre B de l’Ecole Publique de Massakory. Aussi, grâce à l’appui de l’Unicef, les élèves des Cours Préparatoires 1 et 2 sont équipés de manuels scolaires.

A Mao, la malnutrition fait des ravages. La région du Kanem en général connait un fort taux de malnutrition allant parfois au-delà du seuil dans certaines localités. Le taux d’urgence étant fixé à 15%, le taux de malnutrition de l’année 2015 est estimé à ce jour à plus de 20%. Plus de 1 500 nouveaux cas de malnutrition aigüe sévère ont été recensés de janvier à septembre 2015.

Pour lutter contre la malnutrition dans le Kanem, l’Unicef intervient en appui aux différents Centres Nutritionnels Thérapeutiques. Son intervention est axée sur la prise en charge des patients en médicaments essentiels et en aliments thérapeutiques. En plus de cela, l’Unicef assure la formation des prestataires en soin et en santé de nutrition. Elle appui par ailleurs les associations locales surtout féminines dans la valorisation des pratiques familiales essentielles pour la promotion de la bonne nutrition dans la communauté. C’est le cas de l’Association Féminine pour le Développement de Delfi qui a bénéficié d’un financement de l’Unicef pour la sensibilisation des femmes quant aux avantages de l’allaitement maternel exclusif de 6 mois.

Pendant quatre jours, la visite de terrain initiée par l’UNICEF a permis aux journalistes de toucher du doigt les défis à relever dans les domaines de l’éducation et de la malnutrition principalement dans les villes de Massakory et Mao. Cette visite était en outre l’occasion pour les journalistes de la Télé-Tchad, de la RNT, de la Radio FM Liberté du Journal Le Progrès et du site Tchadinfos.com de relever les contributions de l’Unicef dans le domaine de l’éducation et la lutte contre la malnutrition.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :